Fête des Mères : carte blanche à Culture Égalité (2)

Fermez les yeux…

— Par Isabelle Damico, membre de Culture Égalité —

Fermez les yeux et dites : « cadeaux de fêtes des mères »

Que voyez-vous ??
Des fleurs ? des aspirateurs dernier cri ? des porte-bébé ?
De merveilleux ustensiles de cuisine pour les plus périmées d’entre nous ?
Allez, faites un effort ; fermez les yeux et dites : « cadeaux de fêtes des mères » …
Que voyez-vous ??
De séduisants sous-vêtements sexy pour les mères en devenir ou celles qui viennent de récupérer leur taille d’avant grossesse ?? Quelle délicatesse ! …
Du maquillage ? des chaussures à talons très hauts ??
Allez, fermez les yeux encore un peu et dites une dernière fois : « fêtes des mères » …
Rien ? vraiment ? Rien d’autre que la réduction de nous-mêmes à ce qu’on attend de nous, donc…
Laissez tomber ; laissons tomber ces fêtes inutiles,
Transformons la fête en défaite de vos injonctions : nous emprisonner dans ce rôle de mère, quand nous nous imaginons plus grandes que vos affiches publicitaires, plus entières, moins enfermées, moins petites… quand nous imaginons des libertés possibles…

La FÊTE des mères n’est qu’un artifice de société pour maintenir les femmes dans cette injonction d’être mère :

Faites des mères…
Faites des mères… par des affichages répétés,
Faites des mères… par des yeux énamourés d’enfants tendant une cocotte-minute avec programmateur
Maintenons les femmes en mères…

Et si on faisait un petit pas de côté… Vous venez ??
En ce jour plein, s’il fallait accorder à cette fête le moindre intérêt, alors nous le crions ici haut et fort :
Qu’il nous soit accordé du temps, si précieux, pour comprendre qui nous sommes sans vous, qui nous sommes, chacune …
Qu’il nous soit accordé la générosité d’un effort collectif pour sortir des dominations qui nous enferment !
Donnez-nous des opportunités de comprendre notre enfermement…
Vous voulez nous faire des cadeaux ??
Fête-moi pour moi, et non pour ce que je représente pour toi !
Fête mon humanité !!
Défaites-nous de vous ! “

Isabelle Damico, membre de CE, mai 2021