“Étincelles” de Nadine Lejeune : ces femmes qui se répètent !

Du 8 février au 23 mars 2019 Le Vin, l’Art et Vous. Ducos.

— Par Michèle Arretche —

Depuis quelques années Nadine Lejeune a peu à peu délaissé ses sculptures pour la peinture, des toiles où se donnent à voir essentiellement des femmes, des femmes qui se répètent.

La technique est particulière et associe un gros travail du fond, des collages de tissus et de papiers, des visages triangulaires, au dessin géométrique tracé au couteau, avec mise en évidence des lignes de construction un peu comme dans les oeuvres de Bernard Buffet.
Toutes sortes de tissus sont utilisés dans ces collages et servent essentiellement aux vêtements mais parfois aux coiffures et même aux feuillages.
Les couleurs chatoyantes des cotonnades donnent une allure gaie et optimiste à ces tableaux, et c’est fort heureux car les femmes qui les portent ont un air préoccupé.
Leurs grands yeux un peu baissés, ou au contraire tournés vers le ciel, accentuent cet air inquiet. Mais quel est l’objet de leurs tourments ? L’artiste nous parle de l’avenir, du gaspillage des ressources de la planète, de l’importance des femmes dans une économie solidaire capable de préserver le futur.
Nous voyons alors ces œuvres avec un tout autre regard !

D’abord la solidarité féminine comme le confirment les titres : « Toutes dans le même bateau » ou « Ensemble c’est tout ».
Ensuite les femmes en action, et dans ce sens on peut interpréter le tableau « Réussite » qui nous montre des joueuses de cartes, comme une prise de responsabilité des femmes dans la société. En recensant tous les artistes qui nous ont proposé des joueurs de cartes, du Caravage à Cézanne, en passant par Otto Dix ou Fernand Léger on voit surtout des hommes. On fera une exception pour le tricheur de Georges de La Tour ou les duos de Fernando Botero, mais ce sont là des femmes de mauvaise vie ! Ce qui n’est pas du tout le cas des joueuses de cartes de Nadine Lejeune, dans le tableau intitulé « Réussite », où les femmes sont chics, déterminées et prêtes à conquérir le monde !
Et comment l’artiste nous parle t’-elle du développement durable ? En utilisant des matériaux recyclés, les tissus de ses anciens vêtements, les clous de sa toiture, les chutes de pvc pour certains supports. C’est surtout dans les sculptures que ce bricolage astucieux est évident.
Les femmes en action sont aussi dans les tableaux où l’on voit des scooters, des vélos, des bateaux. Elles sont fières, bien debout, face à nous.
Regardons les bien puisqu’elles sont là pour ça ! Regardons toutes ces têtes : on ne peut s’empêcher d’y voir l’artiste, mille fois répétée, avec toutes les facettes de sa personnalité, qui nous invite à réfléchir tout en restant gaie et joyeuse et sans se prendre … la tête.
Michèle ARRETCHE
Amateur d’Art

Exposition « ÉTINCELLES » Nadine LEJEUNE
Le Vin, l’Art et Vous
Rond Point Canal Cocote DUCOS
Du 8 février au 23 mars 2019
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h
Contact : 0596 42 00 07