“Circulations capitales”, un projet de Marine Bachelot-Nguyen

Tois comédien(ne)s, l’autrice et ses deux complices, tous trois métis, à cheval sur deux cultures, vietnamienne ou russe et française, partent à la recherche de leur mémoire familale. C’est un road movie entre Vietnam , Russie et France qui les occupent mais c’est aussi un voyage au coeur des cultures. Chacun raconte son parcours, l’histoire de sa famille, la difficulté d’intégrer les deux cultures auxquelles ils appartiennent pourtant de plein droit. Leur histoire personnelle va rencontrer la grande Histoire, ils traversent à leur corps défendant les systèmes politiques totalitaires et baignent dans leurs idéologies. Toute l’histoire du vingtième siècle défile à travers leur expérience, celle du colonialisme et du catholicisme, celle du communisme et celle du capitalisme triomphant. Les voilà écartelés entre ces systèmes de pensée, au coeur de familles déchirées par le conflit idéologique, marquées par des défaites, des trahisons et des remords. Comment la seconde génération échapperait-elle à ces imbroglios historiques, comment survivre dans ce maelström qui prive de sens tout avenir?

Par quels moyens rendre compte de ce voyage dans le temps et l’espace sur un plateau? D’abord par l’écriture scénique: c’est chose faite, puisque le récit se déroule à trois voix sur scène et en deux langues: polyphonie et plurilingusime sont donc conjointement convoqués. Par le jeu des acteurs, à la fois sensible et enthousiaste. Par la présence d’objets, tels que statues, icônes ou têtes coupées. Enfin par la vidéo et le jeu des lumières. Un plateau riche et vivant, un jeu d’acteur qui fait la part belle aux déplacements chorégraphiés, par les constumes qui symbolisent la’idéologie communiste. Le spectacle prend une valeur documentaire indéniable, tant le témoignage direct, celui de la vie quotidienne, est éclairant.

La troupe de “Lumière d’août” nous propose donc ici un spectacle complet et convaincant, quelque peu grevé toutefois par la longueur du discours. Il gagnerait à être resserré.

Michèle Bigot

“Circulations capitales”, un projet de Marine Bachelot-Nguyen
autrice et metteuse en scène
en complicité avec François-Xavier PHAN et Marina KELTCHEWSKY, interprètes
Festival d’Avignon off, La Manufacture