Christiane Taubira. Bâtir des prisons en Outre-mer, “une priorité”

prison_construireLa construction de prison dans les Outre-mer sera une priorité dans les prochains budgets a annoncé jeudi la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Arrivée en début d’après midi en Martinique, la Garde des Sceaux s’est rendue à la prison de Ducos. Après un échange avec le directeur de l’établissement et le directeur interrégional des prisons, Christiane Taubira a entamé une visite au pas de course dans le quartier des hommes de la maison d’arrêt. « Sur le prochain triennal budgétaire, j’ai mis en priorité les Outre-mer », a déclaré la ministre de la justice lors d’un point de presse. « L’essentiel des constructions immobilières (de prisons ndrl) qui vont se faire seront dans les Outre-mer », a-t-elle précisé.
Un établissement de 500 places en Martinique

S’agissant de la prison de Ducos, la Garde des Sceaux a annoncé la construction d’un centre de semi-liberté de 25 places et, sur le prochain triennal, un établissement de 500 places pour la Martinique. Aujourd’hui, le centre pénitentiaire de Ducos compte 1 042 prisonniers pour une capacité théorique de 730 places. La surpopulation de cette maison d’arrêt et centre de détention est régulièrement mise à l’index. En octobre 2014, l’Observatoire international des prisons (OIP) dénonçait « une situation indigne » et « l’inertie des pouvoirs publics ».
Conditions de travail et de détention « difficiles »

Une annexe de 160 places est en cours de construction. Selon la Garde des Sceaux qui a visité le chantier, le bâtiment devrait être livré « fin 2015-début 2016 ».

« Ce sont des travaux, a-t-elle dit, qui ont pris beaucoup de retard et ça me contrarie profondément parce qu’il y a des conditions de surpopulation carcérale qui font que, aussi bien les conditions de travail que les conditions de détention sont difficiles ».

Sur l’exécution des peines, la Garde des Sceaux a estimé qu’il y avait « des situations où l’incarcération n’est pas l’exécution de peines la plus efficace ».
« Vigilance citoyenne »

Christiane Taubira a par ailleurs annoncé le renforcement du nombre de juges d’application des peines, des équipes de conseillers d’insertion et de probation pour offrir des aménagements de peines et des alternatives à la peine (…). Enfin, la ministre de la justice s’est prononcée en faveur d’une « vigilance citoyenne » pour la prison. « C’est une institution républicaine qui a une mission. Cette mission est sous le regard vigilant des parlementaires, des magistrats, des contrôleurs du travail », a poursuivi la ministre ajoutant qu’elle avait fait inscrire dans une loi à venir au parlement la possibilité pour les journalistes d’accompagner les parlementaires lors des visites de prison.

Lire Plus =>http://www.ouest-france.fr/christiane-taubira-batir-des-prisons-en-outre-mer-une-priorite-3185232