“Black Panther”, un film de Ryan Coogler

À Madiana le 11 septembre 2020. Voir les horaires sur le site.

Avec Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Lupita Nyong’o

Dans le cadre de l’hommage rendu à Chadwick Boseman.

Synopsis :
Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier…

La presse en parle :

Le Parisien par Renaud Baronian
Les producteurs de ce nouveau film Marvel avaient promis de l’inédit : pari tenu. On a en effet jamais vu un superhéros si original, si africain, à la fois ancré dans les traditions de son continent et évoluant dans un univers hyperfuturiste.

20 Minutes par Caroline Vié
Chadwick Boseman peut être fier de sa prestation.

aVoir-aLire.com par Frédéric Mignard
Audacieux dans ses différences, Black Panther traite avant tout de l’humain et donc de l’universel et se fait logiquement une place de choix au panthéon des meilleurs films Marvel sur grand écran.

CinemaTeaser par Emmanuelle Spadacenta
Même passé sous fanion Disney/Marvel, Ryan Coogler parvient à faire un blockbuster à son image : social, politique et sentimental. Avec cette démarche personnelle, il vise l’universel. Jamais un comic book movie n’aura été aussi positif et important.

Closer par La Rédaction
Nouveau venu dans l’univers Marvel, Black Panther fait une entrée fracassante avec ce blockbuster divertissant et réussi.

Culturebox – France Télévisions par Jacky Bornet
“Black Panther” ne ressemble guère à ce que l’on trouve d’habitude dans les comics et les films Marvel. Il joue également moins de l’humour, sans doute en raison d’un script plus mature que de coutume, doublé d’une esthétique splendide. “Black Panther” : un des films les plus réussis de la ménagerie Marvel.

IGN France par Sylvain Trinel
Prévisible mais rafraîchissant, on n’en demandait pas tant à Black Panther.

Le Figaro par Olivier Delcroix
Le réalisateur Ryan Coogler dépasse le film de superhéros pour imposer son style et les thématiques qui lui sont chères, le tout enrobé dans un divertissement populaire.

Le Monde par Thomas Sotinel
Ryan Coogler parvient à mêler fantaisie et réflexion politique.

Première par Edouard Orozco
Ryan Coogler et son sublime casting ont réussi leur pari.

Public par A.M
Au-delà de l’aspect léger et peu sérieux du film qui reste dans la lignée des Marvel, ce dernier fait référence à une question politique : la responsabilité des nations dans l’aide aux réfugiés. Même si le film n’apportera pas de réponse, ni de solution aux dirigeants de nos pays, il nous aide à comprendre la situation des réfugiés politique.

Télé Loisirs par Jérémy Mingot
(…) le super-héros Black Panther rugit enfin seul. Et c’est réussi !

Voici par La Rédaction
Adrénaline, audace, fond socio-politique, forme spectaculaire, black girl power et vrai méchant de compétition !

CNews par La rédaction
(…) un film de super-héros en forme de récit initiatique et de fresque familiale.

Le Journal du Dimanche par Stéphanie Belpêche
En célébrant la fierté black tout en évoquant l’esclavage et le pillage de l’Afrique par les Blancs, ce film de superhéros est unique en son genre, surtout dans l’Amérique de Trump. Mais on est loin du brûlot politique.

Le Point par Philippe Guedj
Si l’on attendait naïvement une révolution, Black Panther sera une amère déception. Mais, dans sa demie-réussite (ou son demi-ratage), il reste tout de même un produit Marvel singulier, positif et dont le raz-de-marée annoncé en salles ouvrira sûrement de nombreuses portes et fenêtres de dialogue, à guetter dans le temps. Pas si mal, non ?

Les Fiches du Cinéma par Marine Quinchon
Ryan Coogler réussit un blockbuster visuellement éblouissant et porté par un héros qui ringardise les autres films de super-héros.

Les Inrockuptibles par Théo Ribeton
On est saisis ici par un pur événement de représentation, une appropriation de l’imaginaire pop dont la motivation première pouvait faire craindre un prêchi-prêcha, alors que son résultat révèle au contraire d’une réussite purement sensorielle.

Mad Movies par Cédric Delelée
Farouchement ancré dans la culture africaine, doté d’un méchant qui doit sa réussite au fait que ses motivations apparaissent aussi nobles que celles du héros, Black Panther possède ce qui manque le plus à la plupart des blockbusters Marvel en dépit de ses défauts de confection : une vraie personnalité… et un costume ultra-classe !

Rolling Stone par Jessica Saval
Black Panther est avant tout un divertissement brillamment efficace venant rajouter une pierre saillante au colossal Infinity War qui se prépare.