Au théâtre : « Paroles Citoyennes », le festival des récits contemporains

Jean-Marc Dumontet, producteur de spectacles et fondateur de Paroles citoyennes, voulait absolument que le festival ait lieu, en dépit de la fermeture des salles : « Le maintien du festival, en ligne, permet de faire travailler une cinquantaine d’artistes et de techniciens alors que le secteur est à l’arrêt depuis un an… Rien ne remplace le spectacle vivant, cette expérience unique de s’assoir dans une salle de théâtre et de partager un spectacle. Il est évident que l’expérience est différente. Il n’empêche que grâce à Facebook et ses 40 millions de comptes, on peut toucher un panel extrêmement important, plus large que d’habitude. »

Communiqué du Festival :

Créé en 2017, le festival de théâtre Paroles Citoyennes sera cette année 2021 le premier être intégralement retransmis en live streaming, et se déroulera du 6 au 28 avril 2021. Parce qu’il est urgent, plus que jamais, de renouer le lien entre nous, de retrouver les artistes, nous avons souhaité trouver une autre manière d’ouvrir les portes de nos théâtres. En vous donnant rendez-vous pour assister, en direct, à des représentations, des lectures, des rencontres. En vous donnant à voir et à entendre l’émotion de la scène, nous vous proposons un moment exclusif de partage et de dialogue, sans aucune contrainte.

Depuis sa création, le Festival  construit des ponts entre la création artistique et les grands enjeux qui traversent notre société. Au Théâtre Antoine et au Théâtre Libre, Paroles Citoyennes invite des auteur(e)s, des metteur(e)s en scène, des acteurs et des actrices de tous horizons autour de grands récits contemporains. Du théâtre, avant tout, mais aussi des concerts et des lectures. Au cours du festival, la voix des auteurs contemporains rencontre celle de grands témoins de la société civile : des chercheurs, des journalistes, des enseignants… Ensemble, ils tissent un dialogue avec le public et les équipes artistiques. La diversité des esthétiques, la singularité des parcours et la parité constituent les maîtres-mots d’une programmation qui a pour ambition de refléter le monde, ici et maintenant. Par définition, le festival est un lieu d’invention. Année après année, Paroles Citoyennes met en avant d’autres formes d’accès au théâtre : conférences participatives, doublage en direct, théâtre en appartement…

Cette année, le festival s’invite donc chez vous. Parce qu’il est urgent de se retrouver, de partager notre humanité, de renouer avec le spectacle vivant. Quelle que soit la situation sanitaire… Tout au long du mois d’avril, des pièces de théâtre, des lectures et des rencontres seront proposées. Pour ne rien perdre du lien qui unit les artistes et le public, des contenus spécifiques seront créés à cette occasion, permettant de découvrir l’univers esthétique des créateurs et les sujets abordés par les textes de la programmation.

Cette quatrième édition part à la recherche de nos héros contemporains. Nous avons désespérément besoin de héros. S’agit-il de ces destins exceptionnels qui, comme ceux de Simone Veil ou Edward Snowden, semblent nous indiquer fièrement l’horizon, par-delà tous les sacrifices ? Ou, au contraire, de ces anonymes qui fabriquent l’Histoire, avec parfois rien d’autre que leur parole ? Des « masses laborieuses » qui, cent-cinquante ans après la Commune de Paris, effraient encore les possédants ? Sur qui compter pour se tenir droit face à l’adversité ? Les modèles nous révèlent à nous-mêmes. Ils nous disent qui nous sommes et où nous allons. Les modèles nous trompent, parfois. Ils nous perdent. Ou plutôt l’on accepte de se perdre en eux. Et ce n’est qu’après avoir quitté leur emprise, après avoir brisé les icônes, que l’on retrouve le goût de la liberté. Après, après seulement, on peut se retourner. On peut se dire : « Je ne serais pas arrivée là, si… » On peut tenter « d’empêcher que le monde se défasse », en suivant la voie tracée par Albert Camus. Et prendre conscience que nous sommes appelés, nous aussi, à devenir des modèles pour ceux qui viendront après nous. Qu’on le veuille ou non, nous sommes « embarqués » dans notre temps.

Infos pratiques : chaque soirée sera suivie d’une rencontre où le public pourra intervenir en posant ses questions après avoir vu le spectacle sur le lien qu’il lui sera envoyé.

Sur Facebook : Pour accéder aux événements payants en ligne – 8,99 € par représentation + la rencontre à l’issue où les spectateurs pourront poser leurs questions en direct – il suffit aux utilisateurs de suivre les étapes suivantes :

1. Se connecter à Facebook (en veillant à utiliser la dernière version de l’application Facebook sur mobile)
2. Se rendre sur la page Facebook du festival « Paroles Citoyennes »
3. Cliquer sur l’événement correspondant à la pièce choisie, puis sur le bouton « Achat », et suivre les instructions pour effectuer le paiement via Facebook Pay, l’Apple Store ou le Google Play Store.

Le programme : pour lire une présentation détaillée de chaque spectacle, se rendre sur Scenweb. Les spectacles sont donnés en direct, mais il semblerait que « pour les retardataires », ils resteront visibles pendant 48 heures ! Sans précision en ce qui concerne les débats…

6 avril 2021 à 19h : Mémoires vives.
D’après Mémoires Vives, d’Edward Snowden, avec Pierre Deladonchamps. Que se passe-t-il dans la tête d’un lanceur d’alerte ? Lorsqu’il prend conscience de la finalité de sotravail, Edward Snowden prend une décision qui va changer sa vie. 

Pierre Deladonchamps ouvre le festival avec une lecture des mémoires du lanceur d’alerte, qui a révélé la mise en place par les États-Unis d’un système d’espionnage informatique à grande échelle. Selon le comédien, une lecture nécessairement innovante. « Comme on est dans un théâtre vide et qu’on est filmé, on utilise plusieurs procédés pour rendre la lecture attractive, explique Pierre Deladonchamps. Je vais même bouger au sein du théâtre, pas que sur la scène, mais aussi en coulisses, dans les loges et à certains d’autres endroits. Sur le plateau, il y a plusieurs décors qui évoluent. Il y a de la vidéo qui est projetée pendant certains passages. Il y a aussi des sons originaux ou des images d’archives. On se permet des choses qu’on ne ferait pas forcément dans une lecture traditionnelle. »

12 avril 2021 à 19h. Désaxé.
Texte d’Hakim Djaziri, mise en scène de Quentin Defalt. Avec Florian Chauvet, Hakim Djaziri et Leïla Guérémy. Depuis la prison de Fleury-Mérogis, un homme est envahi par une pensée : il a quatre ans, c’est son anniversaire. Le doux parfum de son Algérie natale lui revient… 

14 avril 2021 à 19h. Les femmes de Barbe-Bleue.
Écriture collective de plateau librement inspirée du conte La Barbe Bleue de Charles Perrault.Mise en scène : Lisa Guez

17 avril 2021 à 19h. Discours de Suède.
Textes d’Albert Camus, Prix Nobel de littérature Publiés aux éditions Gallimard. Lecture de Jacques Weber.
« L’art n’est pas à mes yeux une réjouissance solitaire. Il est un moyen d’émouvoir le plus grand nombre d’hommes en leur offrant une image privilégiée des souffrances et des joies communes ». Ainsi Albert Camus définissait-il son art, le 10 décembre 1957, dans son célèbre discours de réception du prix Nobel de littérature. Soixante-quatre ans plus tard, sur la scène du Théâtre libre, le comédien Jacques Weber redira cette limpide adresse à une génération dont la mission consiste plus que jamais « à empêcher que le monde ne se défasse. » 

19 avril 2021 à 19h. Emportés par la Commune.
Texte de Laurent Seksik. Avec Lambert Wilson et Andréa Bescond. Ils ne devaient pas se rencontrer. Et encore moins tomber amoureux… Mais tout échappe aux lois de la logique, en cette année 1870. L’Empire s’effondre au lendemain de la défaite, la France ne sait plus où est son destin. 

20 et 21 avril 2021 à 19h… Cet été / la rencontre.
Texte : Sabrina Baldassara, Pauline Bureau, Sonia Floire. Mise en scène : Pauline Bureau. Deux portraits de femmes conçus à partir d’interviews réalisées avec des habitantes de la ville de Sevran, sur une proposition du Théâtre de la Poudrerie.

22 avril 2021 à 19h. Je ne serais pas arrivée là, si…
D’après Annick Cojean. 2018, en partenariat avec Le Monde. Conception et mise en lecture : Judith Henry. Quelques mots anodins qui posent une question vertigineuse. Quel hasard, quel accident, quelle rencontre, peut-être aussi quelle révolte, ont aiguillé ma vie ? Annick Cojean a posé cette question à une trentaine de femmes inspirantes… 

28 avril 2021 à 19h. Simone Veil « Je vous parle aujourd’hui ».

D’après Une vie (Simone Veil). Avec Cristiana Reali et Noémie Develay. Il y a d’abord cette étrange sensation, en cette chaude matinée d’été. Comme si le temps s’était brutalement figé. Comme si l’Histoire reprenait ses droits. Simone Veil entre au Panthéon, avec son mari Antoine…

J.B.Fort-de-France, le 6 avril 2021