“Apocalypse” le nouvel album de Factor Will

— Dossier de presse —

apocalyspeOriginaire de Martinique, avec un père musicien, FACTOR WILL baigne dans le milieu de la musique depuis son plus jeune âge. Il grandit dans une cité de Fort-de-France, vivier de nombreux artistes.
Il commence par pratiquer le piano et la guitare. Éclectique dans ses gouts musicaux, son style s’affine au fur et à mesure des années pour se définir comme musicien Reggae-Dancehall, mais sans oublier ses racines en interprétant encore du zouk : FACTOR WILL est martiniquais, mais avant tout, caribéen !
La musique a toujours été pour lui un moyen de défendre des messages positifs. Son respect pour les générations précédentes qui l’ont initié et lui ont permis d’évoluer dans le milieu de la musique, l’ont tout particulièrement aidé à se construire en tant que personne, mais aussi en tant qu’artiste.
Il fait ses premiers pas très jeune sur scène (sound system et fêtes de quartiers). En 1993, après l’écoute du premier album de Mc Janik , il décide d’écrire ces propres textes. Sur la scène Reggae-Dancehall antillaise depuis 1995 à l’âge de 14 ans, son parcours, déterminé dans l’underground et ses participations à de nombreuses compilations, l’ont conduit à son deuxième album solo en 2009 « My Life », original et plein de bonnes « vibes ».
FACTOR WILL fut au-devant de la scène avec son hit « featuring » single promo qui fut l’un des hits des vacances 2009, juste avant de laisser sa place à « tires pas la charrue » en featuring avec La Taupe, titre choisi pour la sortie digitale de l’album.
Grâce au succès de plusieurs de ses singles, il participe en 2011 aux Francofolies de la Rochelle (plus de 80 000 spectateurs).
Il apprécie tout particulièrement le travail des artistes représentant la culture des Antilles, avec un spécial big up à Mc Janick, Straika, Kossity, Pyro, Guy-Al-Mc…
FACTOR WILL a déjà participé à des featuring avec certains d’entre eux dans sa carrière d’artiste : Straika, (En Mission : « Fi di Tunes »), Lieutenant (En Mission : « Konqua »), Célo (En Mission : «A la Vibz ») Prince Aziz (En Mission : «Roots and Cultural »), Nanko de la Jamaïque.
Ses textes parlent ou se rapportent souvent à Dieu, Jah… car Il le protège, le guide, l’inspire dans ses créations et sa vie personnelle.
FACTOR WILL passe beaucoup de temps à écouter et décortiquer toutes sortes de sons. Il souhaiterait pouvoir d’ici quelques années, produire la future génération de jeunes talentueux, mais parfois sans repères.
Le nouvel album de FACTOR WILL « APOCALYPSE » arrive le 1er décembre sur les plateformes de téléchargement légal et chez tous bons disquaires des Antilles, de Métropole et d’Afrique, un peu plus de 2 ans après « BARBER STORY ».
Un titre fort et tranchant : « APOCALYPSE » est là pour marquer son époque : un album qui défend des thèmes chers à FACTOR WILL, un album comme une médecine, une thérapeutique pour avancer, garder une sorte d’Espoir dans l’Humanité.
C’est l’album de la maturité, les 2 ans écoulés ont permis à FACTOR WILL de peaufiner sa musique, ses paroles et les messages qu’il souhaite transmettre au public. Lui-même a changé, le monde qui l’entoure a également évolué, pas toujours pour le meilleur malheureusement…FACTOR WILL, dans sa sensibilité d’artiste, est touché par cette société parfois devenue absurde.
« APOCALYPSE » est un album enregistré en Martinique avec de tous nouveaux morceaux, une orchestration renouvelée, des musiciens différents avec qui il tenait absolument à travailler (Hiroshima, DonShorty…) : pour les amateurs de ces précédents enregistrements, on peut noter aussi une évolution artistique. De nouvelles influences musicales ont inspirées son écriture : on retrouve sur « APOCALYPSE » des titres de DanceHall bien sûr, mais aussi des morceaux de « trap music », du reggae, un titre plus « dance », des morceaux acoustiques… Cet album prend tout son sens sur scène, FACTOR WILL est accompagné par ses musiciens pour donner la vraie tonalité de sa musique et nous transmettre son énergie communicative. Cet album va toucher par sa diversité un public large et amateur de bonne musique en général ! Sa musique et ses thèmes restent totalement universels. Les premiers retours de la découverte de son album ont été d’ailleurs très positifs, que ce soit de la part des professionnels ou du public qui a pu découvrir le disque en avant-première !
FACTOR WILL pour cet album, comme aussi pour les précédents, part de la musique que lui proposent les auteurs avec qui il collabore pour écrire ses lyrics, aussi bien inspiré en français, créole ou anglais : le tempo lui permet de coller au mieux dans son écriture, il lui faut un coup de coeur, mais la « mise en bouche » se fait tout naturellement dans la langue choisie. Son écriture est plutôt solitaire, selon son humeur ou ses sensations du moment, sa créativité peut-être booster par des événements de sa vie.
FACTOR WILL a souhaité partager ce moment artistique avec plusieurs artistes avec qui il tenait tout particulièrement à travailler en featuring, comme MC Janik, Pleen Pyroman, Crocadile, Lumi, Djeudy MC, Sha, Gilou.
« APOCALYPSE » s’inscrit dans la durée : le 1er single de cet album est : « Pou l’Éternité » : une chanson au message optimiste, 1er morceau qui doit donner envie de découvrir le reste de l’album. La curiosité est de mise !
4 clips de cet album sont déjà prêts à être lancés en télévision et sur les réseaux sociaux : une façon peut ordinaire de fonctionner, à la jamaïcaine en fait : des clips scénarisés et accomplis pour se démarquer et faire passer les messages d’« APOCALYPSE ».