« Aliénation(s) » à la BU…

Le spectacle de Françoise DÔ jeudi 22 février 2018 à 19h

En partenariat avec Tropiques Atrium Scène nationale, la bibliothèque universitaire du campus de Schoelcher est heureuse de vous inviter, jeudi 22 février à 19h, à la représentation de la pièce «Aliénation(s)», écrite, mise en scène et interprétée par Françoise Dô.

Sophia est une jeune martiniquaise ayant fini ses études à Paris. Lors d’une réunion familiale, elle découvre une partie de la vie de sa mère, avec qui elle avait une relation impersonnelle. De sa migration, à l’époque par l’intermédiaire du BUMIDOM, à son rapport aux hommes, tout résonne et fait écho à sa propre vie. Remonte alors à la surface son histoire trouble autant avec sa terre d’accueil qu’avec sa terre d’origine. Est-elle vraiment libre de ses choix ? [FD]

Françoise Dô présente ainsi sa démarche artistique : “Bien que ce texte fasse intervenir plusieurs personnages, j’ai choisi de mettre sur scène une seule comédienne qui dans un monologue sur le principe de l’acteur-conteur se démultiplie pour présenter chaque protagoniste. Ce choix permet à mon sens d’accentuer la question de l’identité de la personne qui a migré (l’immigré, l’immigrant ou l’expatrié)…”

Créé en 1963 par le gouvernement français pour “contribuer à la solution des problèmes démographiques intéressant les départements d’outre-mer”, le BUMIDOM fut chargé de traiter la question de l’émigration domienne vers la métropole. Certains virent dans cette initiative censée répondre aux effets funestes de situations locales économiquent tendues (crise de l’industrie sucrière aux Antilles) la volonté de “vider” ces territoires de leurs forces vives, voire contestataires… Par son registre de jeu et d’écriture, en se coulant dans l’itinéraire d’une jeune femme ordinaire revisitant à tâtons le destin familial, F. Dô restitue dans “Aliénation(s)” la dimension individuelle, la part de l’intime de ce pan de notre histoire collective qui ne limite pas à ses seuls déterminants économiques et sociaux. Le BUMIDOM cessa officiellement d’exister en 1981 : dans les textes assurément, mais dans les têtes ? Il fut remplacé par L’Agence nationale pour l’insertion et la protection des travailleurs d’outre-mer devenue par la suite LADOM.

La question du BUMIDOM et de la migration antillaise, qui fournit la matière du travail de création de Françoise Dô, sera au centre de l’échange qui suivra la représentation. Aux côtés de la comédienne, Monique Milia-Marie-Luce, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université des Antilles, et Nadia Chonvllle, docteure en sociologie de l’université des Antilles et certifiée d’histoire-géographie, animeront cette rencontre.

La régie générale du spectacle est confiée à Yann-Mathieu Larcher, la production est assurée par Tropiques Atrium Scène nationale, la coproduction par la Compagnie Bleus et Ardoise. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre du programme “Territoires en Culture” mené par Tropiques Atrium.
Entrée libre et gratuite, venez nombreux !

Pour accompagner cet évèvement, la BU vous propose quelques pistes

Lire aussi :« L’aliénation noire » de Françoise Dô : pour un coup d’essai…— Par Roland Sabra —