“La otra orilla” texte de Ulises Cala, m.e.s. de Ricardo Miranda

11, 12, & 13 mai 2017 à 19h30 au T.A.C.

Avec Nelson Rafaell MADEL et Astrid MERCIER
Dimwazell’Compagnie, après une résidence de création en Martinique et à Cuba, vous présente sa nouvelle création « La Otra Orilla » les 11, 12 et 13 Mai 2017 à 19h30 au Théâtre Aimé Césaire de Fort de France.
L’axe principal de cette compagnie est de produire et créer des échanges culturels entre la Martinique et l’ailleurs, et d’interroger, à travers ses projets artistiques singuliers, le monde et ses contemporains. Cette création est le troisième volet de notre « Entre deux rives », dont l’objectif est d’établir un pont entre la Martinique et Cuba.
L’auteur Ulises CALA (auteur contemporain cubain) a remporté de nombreux prix et a été Lauréat du prix « Textes en paroles » en 2008 avec sa pièce « La Otra Orilla »

Synopsis :Deux individus arrivent sur les rives d’un fleuve qui délimite deux lieux. C’est une frontière, ou, en tout cas, un passage qui conduit à un lieu différent. Un passeur doit rejoindre les voyageurs alors que des persécuteurs les guettent. C’est dans cette attente que les personnages font leur plus grand voyage, celui qui les conduira à leur propre histoire, à l’origine de cette décision définitive. L’auteur décortique la pensée de ses personnages pour mettre à nu des individus complexes, face à un mur construit de peurs. Cette attente près du fleuve leur sert de retraite pour mettre de l’ordre et réfléchir à leur destin. Ils se réfugient alors dans leurs souvenirs et vont même jusqu’à se fabriquer des rêves. Du coup, le texte n’est pas linéaire, au vu de l’immobilité de l’action. Il est conçu à la façon d’un puzzle qui, au fil de cette attente, se construit pièce par pièce. C’est un voyage, qui nous introduit dans l’intimité de ces êtres. Le but de l’auteur est d’humaniser le migrant et non de le politiser.
Cette œuvre loin de donner un point de vue manichéen, le transcende et donne à entendre un désir universel d’un ailleurs, d’un recommencement ou d’un renoncement.
« La Otra Orilla » (L’autre rive, en Français) c’est peut-être le reflet de nous dans l’ailleurs. Vers L’autre rive nous adressons la réflexion sur nos rêves, nos attentes, nos désirs, en attendant le passage vers cet ailleurs qui est en nous. Le passeur ne sera pas Godot, mais nous l’attendons de la même manière.
Exposition Photo
Vous pourrez découvrir dans les jardins du théâtre une exposition photos réalisées par des lycéens. Un regard croisé – Martinique, Guadeloupe et Cuba – sur la thématique de l’exil.
Réservation : Théâtre Aimé Césaire 0596 59 43 29
Suivez l’actualité sur la page de la compagnie
https://www.facebook.com/dimwazellcie/