9 ème Rencontre de Théâtre Amateur au T.A.C.

— Par Christian Antourel —

theatre_amateur-9eme

« Alarmes, etc… »
19/20/21/mai
Mise en scène :Julie Mauduech

« Diable d’homme »
28/29/30. mai
Mise en scène : Claude Georges Grimonprez

*****
***
*

«L’amateur » est au sens propre celui qui aime et sa passion mérite d’être encouragée et soutenue. L’histoire du théâtre nous a plusieurs fois révélé que certains parmi ceux que l’on nomme ainsi, se sont avérés par la suite aussi talentueux que d’éminents professionnels, tel Le Théâtre du soleil, Le Bread and puppet et bien d’autres… Des auteurs, des metteurs en scènes et des comédiens se mettront au service de leurs troupes pour s’exprimer et apporter à ce terme ses lettres de noblesse.
Les rencontres de théâtre Amateur sont chaque année révélatrices de talents, c’est pourquoi cette saison, nous invitons des compagnies professionnelles de la Martinique à ouvrir et à clôturer cette manifestation avec bien sur des créations et du théâtre contemporain.*“Laisse tomber la neige”

laisse_tomber_la_neige-2Chronique d’une folie ordinaire

« Les rencontres de théâtre amateur sont chaque année révélatrices de talents, c’est pourquoi cette saison, nous invitons des compagnies professionnelles de la Martinique à ouvrir et à clôturer cette manifestation, avec bien sur des créations et du théâtre contemporain »

L’histoire est tirée d’un fait divers réel. Une femme, éminente personnalité du monde médical ayant assassiné sa meilleure amie. Plusieurs faits antérieurs au crime sont suffisamment troublants pour qu’une enquête psychologique soit ouverte. Simule- telle la folie pour éviter la prison ? Elle se raconte dans un plaidoyer qui dénonce les conditions d’enfermement psychiatrique. Nous sommes peut-être en présence d’une personnalité dite de type « antisociale » de celles qui animent la chronique des faits divers spectaculaires et inspirent cinéastes et romanciers. Sans aucun scrupule ni sens moral. Les antisociaux transgressent les lois sans relâche. Ils méprisent leur prochain, trompent par jeu ou par profit…Charment leurs victimes, les manipulent, leur mentent puis les escroquent ou les sacrifient. Et si ce n’est pas de la folie, c’est quoi alors ? le tout médical avance que la plupart des meurtres sont le fruit de la nécessité plutôt que du désir, quoi que certains ont tué parce que ça les excitait. Pierrette Dupoyet nous place dans la situation d’une femme qui a commis l’impensable, mais pourquoi ? Nous pénétrons les dédales d’un esprit qui bascule dans une « folie » si l’on considère qu’il y a autant de folies que d’aires culturelles, et puisque qu’on ne peut affirmer par ailleurs l’existence d’une « normalité » absolue socialement approuvée.

A chacun sa folie.

La pièce explore toute la gamme des émotions de l’homicide qui s’agite, de la colère froide à la rage, rythmée par une musique complice. Elle veut nous convaincre par son refus de toutes évaluation doctrinale, que son geste d’abord considéré comme un coup de folie, où est pris en compte un comportement pathologique qui qualifie d’ «anormales » les émotions violentes, les expériences physiques et psychiques intenses, n’est qu’une réaction normale amplement justifiée, à l’inverse de son enfermement totalement arbitraire. Deux ignorances se rencontrent au bout du compte, celle de la tueuse qui méconnait ses troubles et celle de la médecine alliée de la justice qui ignore ce qu’elle introduit. Reste le mobile du crime, multiple autant que singulier, il questionne en lettres de feu le brouillard de nos certitudes et nous amène, sinon à cautionner l’avis de la meurtrière, du moins à essayer d’en saisir le sens. Alors, orgueil bafoué, jalousie, vengeance ? Dans l’escalade du pire, les émotions exacerbées entrainent des actes inavouables.

Pratique :
De Pierrette Dupoyet
Adaptation et mise en scène : José Alpha.
Avec Elisabeth Lameynardie
Cie Téat lari- Théâtre des Cultures créoles
Au Théâtre Aimé Césaire
Les 12/13 mai 2015
A 19h30.
Réservation : 05. 96. 59. 43 29.

Lire aussi  de Roland Sabra : Le temps suspendu laisse tomber la neige !

et des réactions de spectateurs lors d’une première présentation : « Laisse tomber la neige » : des réactions de spectateurs

 

“L’amour d’Aimé C.Mapie”

aime_mapi400Deuxième d’une série de quatre spectacles, cette prestation publique s’inscrit au cœur da la 9ème rencontre de théâtre amateur. Trois personnages dans leur intimité, discutent et se confient les uns aux autres. Ils parlent de leur amour pour le poète, icône littéraire et chantre de la négritude, pour les mots et pour un conteur mystérieux. Mapie mélange ses textes de slam à la poésie de Césaire et Damas et un clin d’œil à Senghor. Comme l’a dit le poète : «  Il s’agit de retrouver notre être et de l’exprimer par le verbe : c’est forcément une poésie abyssale »

Dans une atmosphère des plus discrète, les comédiennes de Virgul’ dévoilent toute la richesse de leurs talents d’interprètes. Ce spectacle leur permet d’expérimenter divers registres d’interprétation à travers des œuvres aux vocabulaires éclectiques. Voilà un évènement annuel incontournable qui permet à ces comédiens amateurs de se révéler pleinement avant peut-être leur entrée sur la scène professionnelle. C’est dans ce contexte divertissant et rempli d’émotions multiples que sont traitées les questions sérieuses de l’identité, de l’esclavage, du retour aux sources, de l’Amour de Césaire pour son peuple, de la revendication de l’amour et la paix. Et la construction d’un avenir meilleur…Le spectacle combine virtuosité de la parole et des mots nourrissant, ludiques qu’un rythme musical martèle et vient interroger, calmer les esprits, en accord avec le contexte dans lequel le spectacle a été crée « Lire et Dire pour le plaisir.»Les mots sont autour de nous discrets, élégants volants, pépiants, migrants dans un spectacle inusité partagé entre émotion et musique parlante.

Ce théâtre a le conte au cœur

Cherchant à développer un rapport plus étroit avec son public, Virgul’ modifie l’harmonie entre les mots mémoires et les mots dits, et fait vibrer à l’unisson musique, poésie et slam comme autant d’univers fragmentés, juxtaposés qui subitement forment des thèmes et des motifs étroitement liés entre eux. Livré par trois comédiennes et un trompettiste qui intègrent le tout visuellement. Ce théâtre atmosphérique séduit le public en lui proposant la voix comme extrémité de soi, comme condition publique, la parole comme l’ordinaire des jours. La voix actée, mise en scène, en lumière et en mouvement dans notre monde où le temps ne s’arrête pas. « L’Amour d’Aimé C Mapie » est l’écho de ce monde où la voix, la parole, le corps des mots, toute une humanité se font et surgissent, se complètent dans un mouvement perpétuel inter actif avec le public. Ce théâtre a le conte au cœur. Dans un processus d’incessantes mutations, dans l’harmonie d’une diction. Une expérience inattendue un moment de divertissement offrant des instants de pure magie pour les 7 à 77 ans.

Pratique :

Les 15/16 mai 2015

De Marie-Pierre L’oiseau dite Mapie

 

Christian Antourel


“Alarmes, etc…”

alarmes_etcMise en scène : Julie Mauduech

Avec Marisa Gauthier , Virgil Venance, Soria Belghorze, Prisca Toussay , Lila Moreigne , Pascale Richard , Lionel Rosalie, Frederic Dutheil, Dominique Douces , Virginie Deridet , Guillaume Stolhz
Une pièce haute en couleur avec des clings , des buzz et des alarmes dans tous les sens .
ALARMES, ETC. –  de Michael FRAYN – adaptation d’Attica Guedj et de Stephan Meldegg, 2h. – – Durée 1h30 – Ensemble de 8 pièces courtes. “Alarmes” : Deux couples d’amis se retrouvent pour passer une soirée paisible; comme ils aiment, autour d’un bon repas arrosé d’un petit vin délicieux. Mais ils sont vite dérangés, harcelés, excédés, par une avalanche de sonneries, sirènes, trembleurs, vibreurs, bipeurs, hurleurs et autres alarmes…. (durée : 10 minutes – 2 hommes / 2 femmes) “Chambres doubles” : Dans deux chambres d’un hôtel NN, contigüe, identiques et symétriques, deux couples identiques s’épient. (durée : 10 minutes – 2 hommes / 2 femmes) “Sur le départ” : Ils sont sur le départ depuis un bon moment et ne savent comment partir après une soirée ratée. (durée : 10 minutes – 2 hommes / 2 femmes) “Rien à voir” : Alpet, Brosse et Char sont installés dans leurs fauteuils d’avion. Avant le décollage de l’appareil, ils écoutent l’hôtesse énumérer de bien étranges consignes de sécurité. (durée : 10 minutes – 2 hommes / 1 femme) “Cœur à cœur” : La soirée est bruyante, Isabelle et Pierre se parlent sans s’entendre, et quand Rémi entre, le malentendu grandit. (durée : 10 minutes – 2 hommes / 1 femme) “Glassnot” : La Comtesse a des ennuis avec l’employé du téléscripteur et son discours devient absurde. (durée : 10 minutes – 1 femme) “Tchin” : Les employés de la firme s’appliquent à applaudir le discours du patron, tout en tenant à la fois leurs dossiers, les assiettes et les verres du buffet. (durée : 10 minutes – 2 hommes / 2 femmes) “Répondeur” : Christophe s’est trompé d’aéroport en allant chercher Dietrich. Nicole sa femme a des courses à faire et sa mère débarquer.Le répondeur est le seul interlocuteur de leurs chassés-croisés. (durée : 10 minutes – 2 hommes / 2 femmes)

“Diable d’homme

diable_d_hommeDossier de pédagogique à télécharger

SYNOPSIS
Une directrice énergique, de jolies jeunes femmes qui papotent, une vieille secrétaire qui radote, tout semblerait normal dans cette agence d’intérim si… se glissant dans la peau d’un respectable homme d’affaires, Satan, aidé des pouvoirs surnaturels dont il dispose et de la complicité d’un suppôt, ne se proposait pas d’intervenir et de manipuler ces femmes comme des marionnettes.
..
Arrivera-t-il à ses fins?

Séduction, humour et rebondissementsau programme !
Un savant mélange de situations cocasses et de subtiles observations du comportement féminin ont permis à cette comédie intelligente et drôle du grand humoriste Robert LAMOUREUX, d’être largement appréciée par le public depuis sa création en 1984.
Aujourd’hui, adapté e par Anne-Marie CLERC, cette comédie reste jubilatoire.

Le thème sort de l’ordinaire :
Cette pièce en plusieurs tableaux est un conte moderne. Elle nous fait rentrer dans un univers surnaturel où le magique vient pénétrer le quotidien. Le talent de Robert LAMOUREUX a été de nous démontrer la fragilité de l’âme humaine par le biais d’une comédie pleine d’humour et de tendresse.
Voilà que SATAN s’intéresse brusquement à la vie de cinq femmes, nées de l’imagination d’un écrivain médiocre, et s’emploie à tout faire pour les damner… Non seulement, il agit directement lui-même, mais de plus, il fait intervenir son suppôt : un beau Diable dont la séduction sera l’arme maîtresse.
Nous assisterons dans un premier temps à la petite vie tranquille de cette agence d’intérim et observerons les femmes qui y participent – certaines très jolies, d’autres moins – puis nous verrons comment avec subtilité et machiavélisme SATAN, assisté de son suppôt, va agiter les hochets de la tentation pour faire commettre à chacune de ces femmes, un péché irrémédiable.
Il est curieux de voir comment des vies auparavant banales peuvent basculer dans le crime, l’escroquerie, le suicide ou la luxure.
Heureusement, lorsque le MAL intervient, le BIEN n’est jamais loin, d’où des rebondissements fort judicieusement amenés.