Archives du Jour:

Twitter bloque le compte d’une figure de « Charlie Hebdo » affichant un dessin de Charb

— Par Juliette Hay —

Après le blocage de son compte Twitter en raison de la diffusion d’une caricature de Charb, Marika Bret, figure historique de « Charlie Hebdo », s’insurge ce 18 septembre contre la sanction du réseau social. Elle condamne plus largement la multiplication des censures à l’encontre du dessinateur disparu, qu’elle qualifie de « seconde mort ».

« Cet événement indécent et lâche vient s’ajouter à beaucoup d’autres qui ont eu lieu contre Charb ces trois dernières années », lance Marika Bret auprès de Marianne. Cette historique de l’hebdomadaire satirique ne décolère pas contre Twitter après la censure, ce lundi, de son compte en raison de sa photo de profil. Pourtant inchangée depuis la création de sa page il y a un peu plus de trois ans, elle met à l’honneur un dessin de Charb ironiquement intitulé Les extrêmes se touchent, représentant un prêtre et un imam se touchant le pénis. Une caricature symbole de « l’essence du combat mené pendant 23 ans par Charb contre l’extrémisme et l’obscurantisme », qui n’a semble-t-il pas plu aux modérateurs du réseau social.…

Lire Plus =>

Septembre 2017 – septembre 2018 : non aux féminicides !

Nous nous souvenons, pour en finir avec les violences envers les femmes !

— Par l’UFM —

Il y a un an, à cette date, la Martinique apprenait avec horreur la barbarie de l’assassinat d’une jeune femme, Leila, et de ses deux enfants, par son compagnon.

Ce meurtre venait rompre une longue période sans drame conjugal, mais pas sans violences, en Martinique.

Aujourd’hui, un an après, nous devons nous souvenir, parce qu’AUCUN FÉMINICIDE NE DOIT ÊTRE BANALISÉ.

Notre pensée va vers sa famille, ses ami-es et ses collègues. Nous partageons leur peine qui doit être immense pour ce terrible premier anniversaire.

Nous devons aussi nous souvenir,

Lire Plus =>

Céregmia : la révocation pour les trois professeurs

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche a rendu hier sa décision dans le volet disciplinaire de l’affaire de ce laboratoire de recherche de l’Université. Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin sont révoqués de l’enseignement supérieur.

C’est aujourd’hui un énième rebondissement dans ce dossier qui n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre. Petit rappel des faits, en juin 2016, le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche prononçait des sanctions très lourdes à l’encontre des trois professeurs. La décision était prise de révoquer à vie de l’enseignement supérieur de Fred Célimène, l’ancien directeur du Céregmia. Quant à Kinvi Logossah, directeur adjoint du laboratoire il était suspendu 5 ans et Éric Carpin écopait d’une suspension de 2 ans. Un premier coup de théâtre intervenait en novembre dernier puisqu’à la lumière d’un vice de procédure le Conseil d’État annulait les sanctions et renvoyaient de nouveau les trois hommes devant le CNESER……

Lire Plus =>