Archives du Jour:

Droits humains. 200 millions de femmes excisées

— Par Adrien Rouchaleou —

Affiches de la campagne de prévention de l’excision chez les adolescentes.

L’excision consiste à enlever à une fille une partie de son sexe. On lui coupe de manière plus ou moins importante le clitoris et les petites ou les grandes lèvres. C’est considéré comme une violence dans de nombreux pays car ses conséquences sont très graves. Dans le monde 6 filles sont excisées chaque minute, cela concerne tous les continents et une multitude de pays.

Deux chercheuses de l’Ined se sont penchées sur la réalité des mutilations génitales féminines. Si le phénomène semble en recul, des motifs d’inquiétude demeurent.

En 2016, elles auraient été au moins 200 millions. Dans une étude rendue publique hier, l’Institut national d’études démographiques (Ined) se penche sur la réalité des mutilations génitales féminines dans le monde. Les chercheuses Armelle Andro, de l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, et Marie Lesclingand, de l’université Côte-d’Azur, ont recensé toutes les données disponibles sur la question pour dresser un état de la situation.…

Lire Plus =>

Présidentielle : Pourquoi nombre des électeurs Antillais sont toujours aussi indécis ?

— Par Jean-Marie Nol, économiste financier —

Quel aveu ! le taux record d’indécis en Guadeloupe et Martinique aux présidentielles n’est-il pas la plus éloquente preuve que dans les situations difficiles, les Guadeloupéens et Martiniquais ne comptent absolument pas sur les politiques pour les tirer d’affaire ? De nombreux observateurs envisagent d’ailleurs un taux d’abstention record aux Antilles – Guyane . Pourquoi une telle indécision ? La société Antillaise , épuisée par plus de 50 ans de départementalisation , ne fait plus confiance aux institutions, se méfie des politiques , Oui, le nombre de personnes certaines d’aller voter au premier tour est faible par rapport aux précédentes élections. En général, aux élections présidentielles, l’abstention en Guadeloupe et Martinique oscille autour de 40 %. Actuellement, seuls 38 % des personnes interrogées sont sûres d’aller voter – bien moins que lors des dernières élections à une semaine du scrutin. Ce chiffre risque de monter pendant les derniers jours, mais on risque d’avoir un taux de participation plutôt bas en Guadeloupe et Martinique.…

Lire Plus =>

Grand prix poétique du Kaïlcedrat royal

— Par Malika —

L’association Fil’Harmonie organise le grand prix poétique du Kaïlcedrat royal. Ce concours international a été créé à l’occasion du centenaire de naissance d’Aimé Césaire (1913-2013). Les deux règlements du concours (jeunes et adultes) peuvent par mail vous être adressés sur demande. La clôture des inscriptions est fixée au 30 juin 2017.

 

Ozoua SOYINKA, Ecrivaine-Poétesse

Secrétaire Trésorière de l’association Fil’Harmonie

Porteuse du projet « Hommage à Aimé CésaireToi & Moi Tous unis pour un monde meilleur »

Mail : association.filharmonie@gmail.com

 

 

 

 …

Lire Plus =>

« La tragédie du roi Christophe » sur France Ô ce soir à 23h 35

Lire la critique de  Dominique Daeschler sur Madinin’Art

LA TRAGÉDIE DU ROI CHRISTOPHE
de Aimé Césaire – mise en scène Christian Schiaretti
réalisation Greg Germain
16 avril – 23h35 sur France Ô

La tragédie du roi Christophe de Aimé Césaire est l’histoire d’un esclave Haïtien, Henry Christophe, qui régna sur le nord d’Haïti de 1811 à 1820 après la révolution triomphante menée par Toussaint Louverture et Jean-Jacques Dessalines.
Cette pièce met en scène le destin tragique d’un homme et d’un pays. Elle décrit la lutte du peuple haïtien pour sa liberté, mais aussi le combat mené par un homme politique qui voulait renouveler la grandeur de son pays. L’histoire débute après la révolution haïtienne. Une fois l’indépendance conquise et le règne de Jean-Jacques Dessalines achevé, Henri Christophe est nommé Président de la république par le Sénat.
Il refusera ce titre, fondera un royaume au Nord. Manquant de mesure, il pousse le peuple vers des conditions de travail extrêmes et cruelles… Cette pièce donne à voir la reconstruction et la quête de reconnaissance d’un pays stigmatisé par son passé colonial.…

Lire Plus =>

Au nom de la mère, du fils et de l’intégrisme

— Par Gérald Rossi —

« Le fils », texte de Marine Bachelot Nguyen, m.e.s. de David Gauchard.

David Gauchard dirige le Fils, un texte de Marine Bachelot Nguyen sur une dérive dans les brumes de la droite extrême, avec Emmanuelle Hiron. Saisissant.

Froid comme une chapelle. Propre. Net. Sobre. Un cercle de bois clair, comme pavé, occupe le centre du plateau. Au bord, un clavecin. De bois clair aussi. Et un siège. Et des lumières jaune doré (de Christophe Rouffy) qui délimitent cet espace. Tour à tour, cette piste sera la rue, l’intérieur familial, la pharmacie, l’église, ailleurs. La neutralité est parfaite. Pour résonner de propos qui ne le sont pas.

David Gauchard, qui a commandé le texte à Marine ­Bachelot Nguyen, a conçu un décor minimal pour cet objet théâtral aux prises avec l’actualité récente et présente. Même si traitée par une microfacette. De celles qui aveuglent le plus, parfois. « Après des années à mettre en scène des œuvres du répertoire, j’ai ressenti l’urgence de parler des clivages qui sous-tendent notre société, de toutes ces haines qui deviennent ordinaires », explique David Gauchard.…

Lire Plus =>