Un masque chirurgical lavé plusieurs fois reste plus performant qu’un masque en tissu

Une étude publiée dans la revue Chemosphere le 11 octobre affirme que les masques chirurgicaux restent performants même si on “les lave jusqu’à dix fois en machine”

La conclusion est sans appel : un masque chirurgical lavé plusieurs fois reste plus performant qu’un masque en tissu. C’est ce que révèle une étude publiée le 11 octobre dans la revue Chemosphere. “Les masques médicaux chirurgicaux peuvent être lavés jusqu’à dix fois (…) sans aucune dégradation de leurs propriétés de filtration ou de respirabilité”, souligne les auteurs de ces travaux. Autrement dit, le lavage de ces protections faciales n’altère pas leur compatibilité avec la norme – soit une filtration de 98% des particules comprises entre 650 nanomètres et 7 microns. A titre de comparaison, les masques en tissu n’atteignent que 90% de filtration pour un diamètre unique de 3 microns 

L’étude est d’autant plus importante que le masque est devenu un outil indispensable dans notre quotidien. Et son usage devrait sans doute se prolonger dans les prochains mois. L’exécutif a toujours préconisé leur usage unique et la possibilité de réutiliser ces protections après plusieurs passages n’avait pas fait l’objet d’une évaluation systématique. Jusqu’à maintenant. “Nous nous sommes arrêtés à dix lavages dans le cadre de notre étude, mais on peut imaginer en faire plus”, assure auprès du Monde Philippe Cinquin, coordinateur scientifique du Centre d’investigation clinique du CHU de Grenoble. 

LIRE AUSSI >> Covid-19 : comment réutiliser 30 fois son masque jetable

Dans ces travaux, les spécialistes donnent quelques conseils pour savoir à quel moment il est préférable de jeter son masque chirurgical. Et la règle est simple : il faut se fier aux apparences. Dès que le masque semble abîmé ou qu’il s’ajuste mal au visage, c’est un signe qu’il faut le jeter à la poubelle. Parfois, il peut présenter un aspect pelucheux – ce qui peut s’avérer dérangeant. Parmi les parties les plus fragiles du masque : la barrette nasale et l’élastique du contour d’oreille. Pour garder votre masque plus longtemps, il est conseillé de le laver dans une taie d’oreiller fermée…

Lire la Suite & Plus=> L’Express.fr