Étiquette : The Tribe

Une autre forme de terreur cinématographique : « The Tribe » et « Chemin de croix »

Par Selim Lander.

chemin_de_croixLes vrais films d’horreur ne sont pas ceux qui mettent en scène des monstres imaginaires mais bien plutôt ceux qui montrent la réalité dans son implacable cruauté. Il y a certes une gradation dans le mal. On peut même se demander si le mal « radical » (Kant) existe. Un individu qui aurait choisi l’immoralité en toute liberté, qui se réjouirait d’infliger des souffrances abominables, incarnerait sans doute le mal absolu. Il est douteux cependant que l’on puisse trouver un tel individu. Si le héros négatif sadien correspond à ce schéma, il n’est en effet qu’un être de fiction, sorti de l’imagination quelque peu dérangée du « divin (?) marquis ». Tout porte à croire que les « sadiques » qui se rencontrent dans la réalité sont avant tout des malades : telle est sans nul doute la mère dans le film Chemin de croix de Dietrich Brüggemann. Quant à ceux qui ont penché du côté du mal du fait des circonstances, comme dans The Tribe de Myroslav Slaboshpytskiy, ils n’avaient en général pas d’autre choix : comment survivre en effet dans la jungle sans devenir une bête sauvage ?

→   Lire Plus

Sonnés par “The Tribe”

Peuplé de jeunes sourds-muets, ce drame venu d’Ukraine nous captive sans sous-titres ni doublages.

— Par Alexis Campion —
the_tribePas de programmation prévue en Martinique!

Synopsis : Nouveau venu dans un internat pour sourds-muets, un adolescent est contraint de s’adapter aux pratiques délictueuses de ses congénères. Complice de rackets et trafics, au besoin proxénète, il s’intègre à cet univers sombre et y tombe amoureux d’Anna, prête à tout pour quitter l’Ukraine… Cette histoire, le réalisateur nous la conte d’une façon inoubliable avec une mise en scène réaliste magistrale, de bout en bout en langue des signes. Sans doublage ni sous-titres, le spectateur doit observer attentivement les gestes et expressions des acteurs, tous très loquaces malgré leur handicap. Au fil de plans-séquences très aboutis, habités de façon époustouflante par de jeunes malentendants haletants, un ballet impérieux se dessine. Tour à tour sauvage, hyperviolente et ultrasensible, l’expérience est à la hauteur du vécu des personnages, brutale et sans compromis. Al.C.

Avertissement à ceux qui iront voir The Tribe, entièrement tourné en langue des signes. Sa troupe d’acteurs sourds-muets n’est pas la seule singularité de ce film exceptionnel, il y a surtout le mouvement, la violence, la cruauté.

→   Lire Plus