Tag Archive for Sabine Andrivon-Milton

Hommage à Jeannine Lafontaine, dite JALA

Sur le site MontrayKreyol, L’Association Les auteurs de Martinique proclame : « Lanné tala sé lanné Jala ! »

« Il était une fois deux amies, Sabine et Arlette, qui ont eu une idée géniale : rendre hommage à leur amie Jala de son vivant ! Eh oui, apprenons à dire aux gens que l’on aime, tout simplement qu’on les aime ! Ainsi, avec le groupe « Les Auteurs de Martinique¹ », fort de ses quatre ans d’existence, a été proclamée “Lanné tala sé lanné Jala”. »

Le groupe «Les Auteurs de Martinique», fondé pour fédérer les auteurs indépendants, auto-édités ou sous contrat d’édition, afin de leur donner une visibilité et créer un véritable marché du livre, est heureux de cette belle initiative autour de l’une de ses fondatrices. 

Les fondatrices, dites les «SAJ», sont : S : Sabine ANDRIVON-MILTON, A : Arlette PUJAR, J : JALA

L’hommage à Jala, la célébration d’une œuvre

Jala, ses deux tresses et ses tenues colorées, c’est plus de trente ans d’écriture, plus de trente ans d’animation et de proximité avec son public, avec les petits et les grands, d’ici et d’ailleurs.

Lire Plus =>

« Anatole dans la tourmente du Morne Siphon » d’après le roman de Sabine Andrivon-Milton, m.e.s. Arielle Bloesch

Samedi 19 janvier 2019 19h – Chapiteau à Schœlcher

Scolaire _ le 18 à 9h30 au Chapiteau Lynda Voltat
Anatole est à présent un homme âgé. Il se balance sur sa berceuse, en observant du haut de son Morne Siphon son pays qui se transforme et ces outils qui relient à présent son île à tous les continents. Ces outils qui lui ont permis de recevoir cette lettre qui fait jaillir les larmes sur son visage marqué par le temps et les souvenirs.
Il parle pour que sa mère, du lointain du passé, soit enfin soulagée par cette nouvelle. Il parle tant qu’elle lui revient, Anastasie et avec elle, l’enfant de 12 ans qu’il était, celui qui traversa cette première guerre mondiale en observant ses voisins et en recueillant leurs pensées dans les lettres qu’il écrivait pour eux.
Mère et fils vont faire revivre cette époque, les personnages, leurs histoires, du Morne Siphon, ce morne imaginaire tellement réel. Celle d’Anatole s’est formée avec la lacune d’un deuil jamais apaisé, la disparition de son frère Raymond, son héros parti fièrement au front et jamais revenu.

Lire Plus =>