Étiquette : Michael Shannon

Marée d’éloges pour le «conte de fées» La Forme de l’eau

A voir à Madiana

De Guillermo del Toro
Avec Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins
Genres Fantastique, Drame, Romance
Nationalité américain

Synopsis:
Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

REVUE DE PRESSE – La critique s’est laissée emporter dans un tourbillon de louanges pour ce «conte de fées humaniste» au «charme lyrique inédit» signé Guillermo del Toro.

Nommé dans 13 catégories à la 90e cérémonie des Oscars, La Forme de l’eau débarque dans les salles de cinéma françaises ce mercredi. La presse hexagonale ne tarit pas d’éloges, majoritairement conquise par le dixième long-métrage de Guillermo del Toro, qui conte la romance entre une jeune femme muette et une créature aquatique.

Elsa (Sally Hawkins) est employée en tant que modeste femme de ménage au centre ultraconfidentiel de recherches aérospatiales de Baltimore. Cette dernière, isolée par son mutisme, peut compter sur son amie «grande gueule» Zelda pour la protéger. La vie d’Elsa va basculer le jour où un monstre marin, capturé par les militaires américains, est confiné dans un aquarium souterrain du centre.

→   Lire Plus

Le succès des 7èmes RCM tient à sa programmation

  par Roland Sabra.

 Le succès des Rencontres Cinémas Martinique ( RCM) tient à la programmation. Parmi les pépites de celle-ci on retiendra tout d’abord ” Take shelter”  de Jeff Nichols, jeune étasunien de 33 ans, avec Michael Shannon, Jessica Chastain, Tova Stewart, Shea Wigham (2 heures). c’est la famille comme lors de son premier film, Shotgun Stories, dont il est encore question. De la famille et de sa fragilité à fleur de peau. Tout parait pourtant bien tranquille et paisible dans ce coin de l”Ohio pour Curtis Laforche , son épouse Samntha et leur fillette Hannah qui souffre d’une surdité dont la mutuelle de Curtis, ouvrier dans les fondations de bâtiments, devrait financer l’opération qui lui rendra l’audition. L’épouse est un modèle étatsunien du genre. Tout semble donc baigner dans la félicité. Pourtant se tapit sous le bonheur une sourde angoisse, un danger imminent, que Curtiss  pressent lors de visions, de cauchemars récurrents qui épargnent son entourage mais qu’il partage avec le spectateur. Agressions canines, accidents de la route, monstrueuses tornades dévastatrices semblent menacer le héros et sa famille. Curtis va progressivement sombrer dans un délire “paranoïde” (?).

→   Lire Plus