Tag Archive for LGBT

« Défendre la non-discrimination des personnes LGBT, c’est défendre des valeurs universelles d’égalité et de dignité pour toutes et tous. »

— Par Jacques Toubon, Défenseur des Droits —

Télécharger le guide

Agir contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre

Malgré le renforcement des droits, des politiques publiques et la multiplication des actions menées en faveur des personnes LGBT ces dernières années, les actes et propos LGBTphobes persistent dans la société française. Ils se traduisent par des réactions, avouées ou non, de rejet, d’injures, de discriminations, de harcèlement voire de violences physiques.
Lorsqu’une personne LGBT fait l’objet de rejet, c’est la société dans son ensemble qui souffre d’une régression des valeurs fondamentales autour desquelles elle s’est construite. Dès lors, défendre la non-discrimination des personnes LGBT, c’est défendre des valeurs universelles d’égalité et de dignité pour toutes et tous.
Si le lieu de travail se doit de respecter le droit de la nondiscrimination, il est aussi le centre d’un tissu d’interactions humaines et sociales et joue un rôle important dans la socialisation des individus. La prise en compte des droits des personnes LGBT y est donc essentielle. Se préoccuper des personnes LGBT, c’est se préoccuper du bien-être au travail.

Lire Plus =>

« Mariage pour tous: Hollande nous a Barjoté.e.s »

— Par Alice Coffin membre du collectif féministe et lesbien Ouiouioui, co-présidente de l’AJL (Association des journalistes LGBT) —

lgbt_flagPour Alice Coffin, la machine à faire oublier comment et au prix de quels renoncements cette loi a été adoptée il y a trois ans est en route. Ne doit rester pour mai 2017 que l’image d’un chemin victorieux tracé par le gouvernement.

On fête ce samedi 23 avril les trois ans de l’adoption de la loi sur le mariage pour tous. Plus on s’éloigne de ce 23 avril 2013, plus François Hollande, les ministres et élu.e.s socialistes, les commentateurs et commentatrices de la vie politique semblent faire de cette mesure, faute d’en voir poindre d’autres, le texte emblématique du quinquennat. Celle que l’on va pouvoir brandir à l’heure des bilans pour dire «ça quand même, c’est la gauche!». La machine à faire oublier comment et au prix de quels renoncements cette loi a été adoptée est en route. Ne doit rester pour mai 2017 que l’image d’un chemin victorieux tracé par le gouvernement et les députés socialistes venus, dans leur grande générosité, accorder des droits aux gays, bi, lesbiennes et trans.

Lire Plus =>

Inter-LGBT: « Une loi pour sécuriser les familles homoparentales »

marche_des_fiertes-2014

Porte-parole de l’Inter-LGBT, Marjorie Monni détaille les revendications qui seront portées, samedi, lors de la Marche des Fiertés. La militante regrette le « manque de courage du gouvernement » face aux forces réactionnaires.

Près de 500.000 personnes sont attendues ce samedi lors la marche parisienne des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans, organisée par l’Inter-LGBT. Un an après le vote de la loi sur le mariage pour tous, ce rendez-vous « politique et festif » inaugurera un nouveau parcours dans la capitale: le cortège et sa quarantaine de chars partiront à 14 heures de la place Edmond Rostand (proche du jardin du Luxembourg) pour rejoindre la place de la République, où le concert de clôture débutera dès 16 heures jusqu’à 21 heures. L’occasion de porter haut certaines revendications écartées par l’actuel gouvernement, nous détaille la porte parole de l’Inter-LGBT, en charge des questions de famille, Marjorie Monni⋅

Pourquoi avoir placé cette Marche des Fiertés sous le signe des « familles »
Marjorie Monni⋅ Le mot d’ordre de cette année, c’est ‘Nos vies, nos corps, nos familles; plus de droits pour toutes et tous’⋅ La famille est donc un élément central, même s’il n’est pas le seul⋅ Ce slogan montre le chemin qui reste encore à parcourir pour atteindre l’égalité des droits⋅Concrètement, nous réclamons une nouvelle loi qui sécurise les familles homoparentales⋅On l’a vu ces dernières semaines, un certain nombre de tribunaux rejettent des demandes d’adoption (effectuées par la conjointe non génitrice – NDLR), quand d’autres les acceptent.

Lire Plus =>