Tag Archive for Kassav’

Kassav, rois du zouk, princes des Zénith

Le groupe antillais Kassav fait ses adieux à la salle fétiche de ses débuts, le Zénith de Paris.

— Par  Alexis Campion —

Irrésistiblement dansants, parfois frénétiques, leurs concerts sont entrés dans la légende. Loin de se réduire à la fête et au soleil, leurs tubes font aussi résonner des thèmes profonds comme la mémoire de l’esclavage et la défense des cultures minoritaires. Avec Kolé Séré, Syé bwa, et bien sûr Zouk-la sé sèl medikaman nou ni (« Le zouk est notre seul médicament »), chanson phare qui l’a propulsé à partir de 1984, Kassav a hissé le parler créole au Top 50.

Inventeur du zouk au tournant des années 1980, une fusion de divers styles caribéens saluée par Miles Davis en personne, reconnue depuis comme la musique d’expression française la plus répandue de par le monde, Kassav reste à ce jour le seul groupe d’artistes « hexagonaux » à remplir les salles aussi bien en Côte d’Ivoire qu’en Colombie ou en Russie. Au Mozambique, c’est le délire : à Maputo, depuis 2012, le Festival do Zouk transforme le genre au gré d’inspirations africaines et lusophones.

Lire Plus =>

Kassav’, c’est les Brassens du zouk (oui, oui)

Près de quarante ans après ses débuts, le groupe antillais est toujours victime de clichés…

kassav_05-2016— Par Benjamin Chapon —
« Ka sa yé misyé bobo !! Hahaha… »
« Hé ben après la Compagnie Créole, le zouk c’est ta nouvelle passion ! »
« Après David Bowie et Prince, c’est l’année des nécros pour toi. »

Les réactions de certains (tous) collègues à l’annonce de la préparation d’un article sur Kassav’  ont immédiatement validé l’angle suivant : l’œuvre du groupe Kassav’ est tristement méconnue en France métropolitaine. Le groupe antillais donne une série de trois concerts au Zénith de Paris du 27 au 29 mai 2016 . Kassav’ y détient le record du nombre de passage (60 depuis 1985) et de spectateurs (400.000).

Groupe super star des années 1980, Kassav’ est, en métropole, souvent confondu avec Zouk Machine (« Ka sa yé misyé bobo !! » par exemple, c’est dans Maldon…) ou la Compagnie Créole, et a été unanimement soldé comme « groupe ringard » en même temps qu’explosait la bulle spéculative des musiques exotiques exploitée à outrance par TF1 au tournant des années 1980-1990.

Lire Plus =>