Étiquette : Hunger Games

Cinéma en décembre

—Par Selim Lander —

hunger_games-2Heureuse moisson, ce mois de décembre, à Madiana, avec en particulier une sortie récente que l’on ne serait pas attendue à voir à l’affiche, Les Garçons et Guillaume, de et avec Guillaume Gallienne, ce comédien talentueux qui fait des lectures sur France Inter tous les samedis en milieu de journée – cette émission, « Un peu de lecture, ça peut pas faire de mal », d’autant plus prisée par les auditeurs martiniquais qu’il ne risquent pas de trouver l’équivalent sur les chaînes locales dont la programmation est toujours aussi vulgaire et désolante. Pour en revenir à ce film dont on peut résumer l’argument – un garçon que tout le monde croit homosexuel effectue un apprentissage de la vie compliqué avant de s’apercevoir que s’il aime beaucoup la féminité et les femmes, au point d’avoir voulu leur ressembler, il en est aussi tout simplement amoureux – c’est une merveille de grâce, de poésie, de délicatesse, avec ce qu’il faut d’humour et de recul de la part du principal protagoniste (interprété donc par l’auteur qui joue également le rôle de la mère) pour que cette histoire au fond douloureuse reste constamment légère.

→   Lire Plus

A Madiana : “Hunger Games” est il révolutionnaire ?

—Par Daniel Zamora, sociologue à l’Université Libre de Bruxelles. —

hunger_games Depuis la sortie du second opus de la trilogie de Hunger Games, on a eu droit à une série d’articles et de commentaires transformant le Blockbuster américain en un pamphlet révolutionnaire. Cela va des journalistes aux acteurs en passant par des intellectuels de la gauche radicale.

Ainsi Donald Sutherland, acteur jouant le rôle du président Snow, n’hésitait pas à déclarer dans les colonnes du Guardian qu’il espérait qu’Hunger Games puisse “déclancher une revolution.” Le magazine néerlandais Folia, tout en modérant les propos de Sutherland, parle de la “révolution d’Hollywood” et de l’importance d’un film posant “les grands débats sociaux de notre temps”. Même le journal français Le Figaro y voyait également “une parabole de notre monde contemporain.” La liste de ce type de lecture du film pourrait encore être très longue…

→   Lire Plus