Tag Archive for Hedda Gabler

– Hedda Gabler ? – Pari très risqué, pari réussi!

—  Par Dégé —

dege__hedda_gablerIl faut être fou pour s’attaquer à la mise en scène d’un chef d’œuvre ! Encore plus à celui là et surtout si on n’est qu’une petite troupe d’amateurs. Mais cela tombe bien car Hedda Gabler traite aussi de la folie.

De l’hystérie (féminine ou masculine), en passant par la lutte des classes, la quête de l’amour, l’infanticide, le suicide, les problématiques de l’art et de la recherche, l’émancipation des femmes, etc. Les thèmes abordés dans cette pièce majeure du 19ème siècle, par le dramaturge norvégien, H. Ibsen, sont à la fois innombrables et contemporains.

Le pari de monter une telle pièce est toujours risqué donc et les plus grands y ont renoncé.

Alors, que la petite troupe amateurs de l’ADAPACS, au 21ème siècle, au milieu de la Caraïbe, en pleine moiteur de la saison des pluies, produise ce drame venu des âmes et des contrées glacées, c’était une impossible gageure !

Et pourtant ce fut une agréable représentation théâtrale, à la fois pleine d’humour, de maladresses, de fraîcheurs, de surprises, de petits couacs, de moments forts, de lenteurs involontaires…Un hétéroclisme caractéristique du théâtre-amateurs.

Lire Plus =>

Hedda Gabler

Les 03 ET 04 Juin 2016 à 19h30 au théâtre du lycée Schœlcher

hedda_gablerPar la troupe de l’ADAPACS : Marie ALBA, Rachid ARAB, Laurence AURRY, Michel DURAL, DAOUÏA, Michel HERLAND, Gina LORANS, Patricia RAFFRAY

Qui est Hedda, Hedda Gabler, l’héroïne éponyme de la pièce d’Ibsen ?

Est-elle la digne héritière du Général Gabler, passionnée de cheval et de tir au pistolet, ou bien l’irrésistible Hedda dont tous les hommes sont tombés amoureux sans qu’elle ait décidé d’appartenir à un seul ? Ou bien encore, jeune femme fraîchement épousée, HeddaTesman, tout juste rentrée de son voyage de noces dans la maison somptueuse que son mari vient d’acquérir et qui pour elle respire déjà l’ennui ?

Quelle issue pour cette femme assoiffée de liberté dans une société apparemment corsetée de principes où le désir de jouissance de l’un côtoie la volonté de puissance de l’autre, où le cynisme ou l’égoïsme aveugle s’emploient à étouffer la passion désarmée ?

Ibsen a besoin de quatre actes pour apporter sa réponse à ces questions. Quatre actes où trois femmes et trois hommes tissent implacablement un destin qui leur échappe et qui n’en épargnera aucun.

Lire Plus =>