Tag Archive for COP 21

Concert de louanges et irruptions de critiques autour de l’accord de Paris

— Par Marie-Noëlle Bertrand —

verre_demi_vide_demi_pleinA l’heure où la conférence climat s’achevait au Bourget, les commentaires de l’accord fusaient. Dans tous les sens.
Applaudissements nourris en salle plénière, discours marquant de François Hollande, satisfaction du business et commentaires partagés de la société civile : l’accord qui vient d’être adopté à Paris n’a pas fini d’être digéré, analysé et commenté.
Côté pile, on salue l’engagement de l’ensemble des états et la force du signal politique envoyé, l’intégration de l’objectif des 1,5°C dans le texte et les progrès réalisés sur la question des pertes et dommages, mesure revendiquée par les pays les plus vulnérables.
Côté face, on redoute des dispositions d’affichage, on dénonce des mécanismes d’ambitions nettement lacunaires – que ce soit en terme de financement ou de réduction des gaz à effet de serre -, ainsi que cette fâcheuse tendance de l’accord à épargner le secteurs des énergies fossiles.
Derrière le concert de louange, les critiques sont moins audibles, mais elles persistent. Florilège de déclarations et de réactions.

Lire Plus =>

COP 21 : le texte final va-t-il entériner la position des États-unis et de leurs alliés ?

cop21-parisAprès dix jours de négociations au Bourget, un texte proche de celui qui devrait être adopté était attendu. Or le nouveau texte de 29 pages n’est pas encore celui-là ! L’essentiel des sujets traduisant les enjeux politiques de la négociation sont encore en discussion. Le texte comporte toujours en effet des options différentes pour les sujets de la différenciation des engagements, du financement, des objectifs à long terme de réduction des émissions, du niveau et des sujets de contrainte juridique. Cela fait beaucoup !

Nous savons cependant qu’il existe une option lourde, derrière le rideau d’un processus apparemment très lisse et d’une diplomatie bien rodée : le texte final va-t-il entériner la position des États-unis et de leurs alliés ?

Après avoir supprimé toute contrainte sur les engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre et après avoir sorti des négociations les niveaux d’émission, l’avantage pourrait être poussé encore un peu plus loin : un inventaire des engagements serait réalisé tous les cinq ans après 2020 mais avec une révision des engagements non contraignante ; les financements eux-mêmes pourraient être laissés à l’appréciation des États et des fonds financiers.

Lire Plus =>

Street-art : à Aubervilliers, une exposition en plein air pour la défense de la planète

cop21_street_artÀ l’occasion de la COP21, des street-artists ont investi la station de métro Fort d’Aubervilliers sous l’égide de l’association Art en Ville. Objectif : sensibiliser la population sur l’état d’urgence climatique.

Quand l’art se met au service de la planète. Alors que la COP21 s’achève le 11 décembre à Paris, la station de métro Fort d’Aubervilliers (93) est devenu le repère de street-artists engagés.

Sous l’égide de l’association Art en Ville et de son fondateur Olivier Landes, sept graffeurs exposent des œuvres sur le thème de l’écologie. Si certains artistes ont utilisé les abris bus en guise de support, d’autres ont préféré dessiner à même le sol, à l’image de Michael Beerens. Ce street-artist de 31 ans a choisi comme sujet l’océan et a imaginé, à quelques mètres de la sortie du métro, un gigantesque cercle bleu rempli de poissons.

Quelques mètres plus loin, le collectif EvazéSir a peint sur l’un des abri bus une femme cultivant son jardin, avec pour ambition de soutenir l’agriculture solidaire et responsable. Sur un autre, le street-artist Steve Pitocco a dessiné des oiseaux resplendissants de couleurs.

Lire Plus =>

Déclaration de la CARICOM sur les changements climatiques

caricomNous, chefs d’État et de gouvernement des États-membres de la CARICOM, lors de notre trente-sixième Réunion Ordinaire de la Conférence des Chefs de Gouvernement de la Communauté Caribéenne (CARICOM) à la Barbade, du 2 au 4 juillet 2015,
=>Reconnaissons que le changement climatique constitue une menace imminente et potentiellement irréversible pour les sociétés humaines et la planète, exigeant par conséquent d’être traitée sans plus attendre par toutes les Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (la Convention) ;
=>Admettons que le caractère global du changement climatique exige une coopération optimale de tous les pays ainsi que leur participation à une réponse internationale efficace et adéquate, dans l’optique d’accélérer de toute urgence la réduction des émissions de gaz à effet de serre ;
=>Réaffirmons le cas particulier des Petits États Insulaires en Développement (PEID) compte tenu des vulnérabilités qui leur sont propres face aux effets néfastes du changement climatique, reconnu par la Convention et par la communauté internationale lors de multiples forums depuis la Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement tenue à Rio de Janeiro, au Brésil, en 1992

Lire Plus =>

Changement climatique dans la Caraïbe : les initiatives innovantes

oecsLes instances caribéennes ont mis en place des plans d’actions sur la question du changement climatique.

ORGANISATION DES ÉTATS DE LA CARAÏBE ORIENTALE (OECO)
La protection de l’environnement dans le cadre du développement durable des Petites Antilles est une priorité stratégique que les pays ont formalisée au travers de la Déclaration de St George sur la durabilité de l’environnement, signée en avril 2001 par les Ministres de l’Environnement de l’OECO.
Révisée en 2006, la Déclaration de St George définit les grands principes qui guident l’action de l’OECO en faveur de l’Environnement. Le Principe n°8 légitime l’action de l’Organisation par rapport aux causes et à l’impact du Changement climatique.
Baptisé Réduire le risque sur le capital naturel et humain résultant du changement climatique (RRACC), le premier projet de l’OECO en réponse à ce phénomène a été officiellement lancé le 13 juillet 2011 à Sainte-Lucie.
Il vise à accroître la capacité de réponse à long-terme aux impacts du changement climatique des pays l’OECO, tout en renforçant leur résilience au travers d’actions de terrain.

Lire Plus =>

Synthèse du rapport sur les conséquences du changement climatique en Outre-Mer

wcp_rmRapport d’information fait au nom de la Délégation aux Outre-Mer sur les conséquences du changement climatique dans les outre-mer, par les députés Maina Sage, Ibrahim Aboubacar et Serge Letchimy Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 27 octobre 2015.
« Dans la négociation qui s’ouvre à Paris à l’occasion de la 21e Conférence des parties à la convention sur le changement climatique (COP21), les outre-mer français occupent une position singulière qu’il convient de prendre en compte.
Territoires insulaires et par là-même vulnérables, ils subissent avec une intensité particulière le réchauffement climatique dû aux gaz à effet de serre et la hausse du niveau des mers qui en résulte, sans en être responsables pour une part déterminante. Territoires marins, ils vont être lourdement affectés par l’augmentation de la température des océans, la mise en péril des écosystèmes et l’expansion inédite des cyclones et des tempêtes. Au terme de processus complexes et interactifs, la vie quotidienne des habitants aussi bien que les activités économiques et touristiques qui leur donnent les moyens de vivre seront profondément perturbées.

Lire Plus =>

Détournement massif de la publicité pour dénoncer la mainmise des FMN sur la COP 21

Plus de 600 œuvres d’art dénonçant la mainmise des multinationales sur les négociations climatiques durant la COP 21, ont été installées hier dans des espaces publicitaires parisiens, en amont du Sommet des Nations Unies qui démarre ce lundi.

Malgré l’état d’urgence interdisant tout rassemblement, suite aux attentats du 13 novembre à Paris, le projet Brandalism (néologisme né de la fusion entre « Brand » (« marque » en français) et « vandalisme »), mené avec des activistes parisiens, a permis de placer dans toute la ville des centaines d’œuvres d’art non autorisées. Ces affiches soulignent les liens entre la publicité, le consumérisme, la dépendance aux énergies fossiles et le changement climatique. [1]

Les œuvres d’art ont été placées dans des espaces publicitaires appartenant à JCDecaux – une des plus grandes entreprises de publicité en extérieur et sponsor officiel des négociations de la COP 21.

D’autres éminents sponsors des négociations climatiques tels qu’Air France, Engie (ex-GDF Suez) et Dow Chemicals sont parodiés dans les affiches, ainsi que des chefs d’Etat tels que François Hollande, David Cameron, Barack Obama, Angela Merkel et Shinzo Abi.

Lire Plus =>