Tag Archive for Christian Boutant

Christian Boutant change de partition et quitte ses fonctions de délégué régional de la Sacem

— Par Peggy Pinel-Fereol —

C’est avec un petit message intitulé « Dernière note » que Christian Boutant a annoncé son départ de ses fonctions de délégué régional Sacem de Martinique et de Guyane après 35 ans de service. Seul antillais à ce poste, il a oeuvré pour le développement et la professionnalisation de la musique.

Son départ d’ici quelques jours, fin novembre 2020, Christian Boutant le vit « merveilleusement bien« . Dans son petit message qui a fait le tour des réseaux sociaux, c’est « à tous les auteurs, compositeurs, éditeurs, aux professionnels, à la presse et aux médias, à tous les amoureux et défenseurs de la musique » qu’il l’adresse. Il faut dire qu’en poste depuis 1985, l’homme a rencontré et travaillé avec beaucoup de monde. 

J’ai adoré ma fonction au service des artistes, de la création, de la culture. Mais j’ai un âge aujourd’hui et effectivement ça me fait du bien de prendre du recul.
Je devais déjà partir depuis le mois de mars et je suis resté.  C’est vrai qu’il y a cette crise, mais c’est aussi vrai que nous sommes de plus en plus centralisés et ça me fatigue aussi.

Lire Plus =>

Itinéraire d’un prénom enchanté…

— Par Guy Flandrina —

cultierA compter du 18 décembre 2015, la Martinique commémorera, dans les jardins du Parc Floral de Fort-de-France, les 30 ans de la disparition de Marius CULTIER. Célèbre pianiste martiniquais qui tirait sa révérence le 23 décembre 1985.

Ses filles, Ayule et Laïni CULTIER -initiatrices du projet- seront présentes pour l’occasion.

Le prénom Laïni est l’objet d’une légende cultivée par des amis d’Eugène MONA.

Ce dernier parle de la fille de Marius CULTIER et de son épouse Gisèle dans « Bibon dachine » ; mythes et vérité d’un prénom chanté et d’une amitié avérée.

A l’occasion d’une rencontre, à Paris, avec Christian BOUTANT −Délégué régional de la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique (SACEM)− Laïni CULTIER, lui confie : « Tu sais, mon père était très africain ! A une époque où tout un chacun se voulait blanc, voulait se blanchir, lui, se vivait nègre revendiquant son héritage africain ». Et la fille de notre talentueux pianiste de proclamer : « d’ailleurs, mon prénom est africain ».

Et de fil en aiguille cette conversation devient une invitation à refaire un voyage en terre charentaise afin de découvrir l’historique d’un prénom.

Lire Plus =>

Carimex : une superbe idée. A développer

—Par Christian Boutant —

saxoLe marche de la musique existe .
Il a longtemps reposé sur la vente d’enregistrements et progressivement de plus en plus sur les spectacles et autres festivals
Des professions y sont apparues. Artistes managers producteur, entrepreneurs, techniciens…. et au fil des ans bien que bouleversé par les innombrables découvertes de la technologie ,ce marché sans cesse en mutation s’est tout de même agrandi , développé , modernisé activant toujours une économie culturelle sans cesse en expansion .
Nos pays ont produits des formations musicales , des compositeurs ,, des artistes qui nous ont révélé au monde qui ont conforte l’identité et accouche d’une particularité culturelle indéniable
Il a fallu beaucoup d’ efforts et voire de sacrifice pour beaucoup d’entre eux pour tenter l’aventure professionnelle souvent d’ailleurs en s’exilant afin d’assurer leur subsistance et leur art dans des Marchés plus larges plus grand et plus peuplés.
Et puis un jour une équipe d’entrepreneur a concrétisé l’idée -à l’instar du Womex ou du YOMA à l’île de ka réunion de prendre le Paris de réaliser chez nous en Martinique un marche international de la musique invitant par la même occasions les professionnels de tous bords â tourner les yeux vers nous .et

Lire Plus =>