“Portage à tête de femmes” : un pan inconnu de l’histoire des femmes en Martinique

— Par Annette Catayée* —

La conférence de l’UFM sur le « portage à tête de femmes » du vendredi 17 novembre, un grand succès

L’Union des femmes de la Martinique (UFM) a choisi d’emprunter depuis 1994 la route des « silences de l’Histoire », afin de contribuer à faire connaitre la place des femmes chez nous.
Vendredi 17 novembre, dans la salle des délibérations de la CTM à Cluny, elle présentait un pan inconnu de l’Histoire des femmes en Martinique : « le portage à tête de femme ».
Plus de 150 personnes ont suivi avec beaucoup d’intérêt la communication du conférencier, Maurice henry.
Il a longuement décrit cet élément important de la vie sociale et économique de la Martinique, du 19eme siècle à la construction de la route de la trace en 1935. Certains éléments clés, tels la charge des paniers de 60Kg de charge sur la tête de ces femmes, les conséquences de leur travail sur leur santé. Cette soirée a également permis de faire connaître la vérité historique sur la construction de la route de la Trace et les efforts accomplis par celles qui ont contribué à construire le pays que nous connaissons aujourd’hui.
Lors de la construction du premier aéroport au Lamentin, en 1947, des porteuses étaient encore en activité.
Des questions et des témoignages ont enrichi le débat, montrant ainsi que ce pan de notre histoire a encore beaucoup à dévoiler.
Dans la lignée de nos productions « Femmes d’hier, combats d’aujourd’hui », l’exposition réalisée sur le thème reste visible dans le hall de la CTM jusqu’au 24 novembre, et sera itinérante.
Un livret sera édité dès réception des subventions attendues.

*Annette Catayée
Membre de l’UFM

Une partie du public