L’éphéméride du 6 juin

Guy Cornely : ” Me voici Schœlcher. Je libère la France après que tu m’eus libéré!” le 6 juin 1944
Début des révélations d’Edward Snowden le 6 juin 2013

Guy Cornely de son vrai prénom Guy André Lazart Cornely est né en 1921 à Point-à-Pitre. Sa passion pour les connaissances lui a permis de faire le tour dans de nombreux domaines sans jamais être égalé. C’était une personne chaleureuse qui aimait partager ses connaissances en matière de biologie, d’histoire, de botaniste ou encore militaire.

Alors âgé de 18 ans, Guy Cornely décide d’intégrer la marine nationale notamment l’équipage Courbet. De ce fait le 6 juin 1944, il participe au débarquement en Normandie. cet à ce moment qu’il pense “ Me voici Schœlcher. Je libère la France après que tu m’eus libéré!” Leur mission consistait à saborder leur navigation pour installer un pont et nourrir l’offensive contre les Allemands. C’était une figure emblématique, par conséquent il participe à un documentaire où il explique entre autres son vécu durant la Seconde Guerre mondiale. Il avait reçu une mission difficile, celle d’aller chercher de précieux document à l’intérieur du bateau partiellement inondé. Ce souvenir a marqué son esprit et il nous permet de constater sa force de caractère et son dévouement.

À la fin de la guerre, il reprend le chemin de son île natal, la Guadeloupe. Il sera récompensé pour ses services par la France en 1994. Comme il était revenu dans son pays, il décide d’étudier la flore. C’est à ce moment qu’il va entreprendre une carrière de botaniste et de naturaliste. Son arrivée à l’institut Pasteur de la Guadeloupe en 1944 lui permet de participer à la lutte contre les maladies. Celles qui frappent la population de son île. Il tente notamment de vaincre la Bilharziose et la maladie du gros pied.

Son envie d’engloutir des connaissances le pousse à découvrir d’autres univers comme le chant. Il avait d’ailleurs composé un titre qui se trouve sur l’album « Nostalgie Caraïbes ». Sa passion pour l’écriture lui permettra de s’improviser conteur, mais aussi écrivain. Guy Cornely a publié des recueils, le premier s’intitulant « L’enfant ». Il a reçu en 2003 le prix Alysée pour cet ouvrage. Lorsque l’on parlait de son œuvre, il était souvent employé des mots comme, terroirs, magie. Il arrivait à transmettre à travers l’écriture sa passion pour la Guadeloupe, ainsi que tout ce qu’il la composait (faune et flore). Sa passion l’emporte vers l’univers de la radio du réseau RFO ce qui signifie Réseau France Outremer. Sa collaboration avec Robert Dieupart lui permet durant une émission de raconter l’histoire…

Lire la Suite => Guadeloupe.net

***********************

Début des révélations d’Edward Snowden le 6 juin 2013

Les révélations d’Edward Snowden commencent avec un important volume de documents (d’abord estimé entre 15 et 20 000, chiffre ensuite constamment réévalué à la hausse pour atteindre 1,7 million en décembre 20131) transmis par l’ancien agent de la CIA et consultant de la NSA Edward Snowden à deux journalistes, Glenn Greenwald et Laura Poitras, et progressivement rendus publics à partir du 6 juin 2013 à travers plusieurs titres de presse. Elles concernent la surveillance mondiale d’internet, mais aussi des téléphones portables et autres moyens de communications, principalement par la NSA.

Le 6 juin 2013, The Guardian commence à publier une partie des révélations, et parle dans un premier temps de sa source comme un lanceur d’alerte anonyme, ex-agent de la CIA et ex-analyste contractant de la NSA. Depuis cette date, de nombreux autres médias et en particulier, The New York Times, The Washington Post, The Intercept, Der Spiegel, El País, Le Monde, L’espresso, O Globo, South China Morning Post, ProPublica, Australian Broadcasting Corporation, Canadian Broadcasting Corporation, NRC Handelsblad, Sveriges Television, Wired, New Zealand Herald et Todo Noticias (es) ont révélé successivement les détails opérationnels de la surveillance réalisée par la NSA et ses partenaires internationaux.

En 2013, 2014 et 2015, les révélations ont et continuent de contribuer à faire connaître au grand public l’ampleur des renseignements collectés par les services secrets américains et britanniques. Elles ont notamment mis en lumière les programmes PRISM et XKeyscore de collecte des informations en lignes, le programme GENIE d’espionnage d’équipements informatiques à l’étranger, l’espionnage de câbles sous-marins de télécommunications intercontinentales et d’institutions internationales comme le Conseil européen à Bruxelles ou le siège des Nations Unies, ainsi que de nombreuses pratiques en cours au sein de l’agence pour parvenir à ses fins.

Chronologie

Lire la Suite => Wikipedia