“Le conteur, la nuit et le panier”: rencontre avec Patrick Chamoiseau

Vendredi 4 juin 2021 à 18h30 à la maison d’Aimé Césaire

Rencontre avec l’auteur Patrick Chamoiseau À la maison d’Aimé Césaire, 131 Route de Redoute, Fort-de-France 97200, Martinique

RÉSUMÉ XVIIe siècle. Aux Antilles. C’est la nuit sur une plantation où se déroule une veillée mortuaire. Un vieux-nègre esclave entre dans le cercle des flambeaux. Dès ses premiers mots, il se métamorphose en « maître-de-la Parole ». Comment ce vieil homme a-t-il pu s’ériger en père fondateur de la littérature des Amériques ? Quels sont les secrets de cet improbable résistant à l’esclavage et à la colonisation ? D’où lui vient cette assignation à ne conter que la nuit, sous peine d’être transformé en panier ? Et pourquoi un panier ? Partant de l’extraordinaire émergence du conteur créole, Patrick Chamoiseau interroge son propre travail d’écrivain, sa mémoire intime et les mystères de la création. Quels sont les grands enjeux de la littérature contemporaine ? En quoi rejoignent-ils ceux de ce vieux maître-de-la-Parole ?…

EXTRAIT DÉGAGER UNE LA-RONDE – L’écrivain est un artiste qui chemine de manière individuelle, très singulière, vers cette énigme indépassable qu’est la littérature. Son œuvre est donc un cheminement vers la compréhension de l’art qui est le sien. Parsemé des expériences de ses contemporains, de ceux qui l’ont précédé, de ceux dont il invoque le surgissement, ce cheminement demeure par essence dépourvu de chemin. Comme tout artiste, l’écrivain s’invente une voie qui n’aboutit jamais, une voix qui cherche toujours son chant. C’est ainsi qu’il demeure désirant. Aujourd’hui, le plus haut objet du cheminement des oeuvres de l’Art, et donc de la littérature, n’est autre que le monde lui-même. Pas celui de la mondialisation économique, mais de cette dimension bien plus humaine, très chaotique, très incertaine, surtout imprévisible, surgie du fait relationnel grandiose qui s’est ouvert entre les peuples, les cultures, les civilisations et les individus éjectés des vieilles emprises communautaires. Cette part humaine inattendue de la mondialisation, c’est la Mondialité. Leur ensemble indémêlable dans le biotope planétaire forme ce que Glissant a crié : le Tout-monde. Dès lors, l’écrivain chemine non plus dans le seul tissu de son pays natal, le seul atelier de sa langue d’origine, mais bien dans cet inextricable. L’horizon de son cheminement est toujours de comprendre ce qu’est la littérature, mais il mène son expérience singulière, solitaire et solidaire, surtout irremplaçable, sur la grand-scène d’une entité dynamique : mondialisation, mondialité, biosphère planétaire – Tout-monde.

L’AUTEUR Né en 1953, à Fort-de-France en Martinique. Marié, un enfant. Patrick CHAMOISEAU a effectué des études droit privé (Université de Sceaux France), d’économie sociale (IRTS de Montrouge). Il est l’auteur d’une œuvre considérable (Texaco, Solibo magnifique, Eloge de la Créolité, Ecrire en pays dominé, Antan d’enfance, Biblique des derniers gestes, Les neuf consciences du Malfini …) constituée de romans, de contes, d’essais et de textes inclassables, traduits en plusieurs langues, et qui lui ont valu de nombreuses distinctions, dont le Prix Carbet de la Caraïbe et le Prix Goncourt. Politique au sens noble, il prône l’avènement de méta-nations interdépendantes, tout comme d’une métapolitique de la Mondialité. Avec son essai Écrire en pays dominé (Gallimard, 1997), il a exploré de nouvelles modalités de l’expression artistique confrontée aux accélérations globalisantes du monde. Il a également participé à l’écriture nombreux films dont Passage du milieu, en 2001, qui déjà explorait l’une de ces migrations forcées qui allait modifier les équilibres civilisationnels de notre planète… Il a été élevé au grade de commandeur dans l’ordre des arts et des lettres (2010). Ses dernières parutions aux éditions du Seuil en 2017 sont : « La Matière de l’absence », salué par une critique unanime, et un flamboyant appel humaniste et poétique intitulé : « Frères migrants ». Son prochain ouvrage à paraitre au Seuil en avril 2021 s’intitule : Le conteur, la nuit et le panier. Il est aujourd’hui une des voix les plus influentes de la Caraïbe et un des écrivains majeurs du monde contemporain.

Contact : johanna.auguiac@wanadoo.fr