J’impose le respect

— Par Marie Joé Lirus —
Inspiration divine

Lire sans les articles

– Art 1 : J’impose le respect, à tous ces fils et filles de nulle part.
– Art 2 : J’impose le respect, à tous ceux qui oublient qu’ils sont nés d’une femme.
– Art 3 : J’impose le respect, à toutes celles qui oublient qu’elles ont été conçues par un homme.
– Art 4 : J’impose le respect, à tous ceux qui se disent hommes et femmes de Dieu.
– Art 5 : J’impose le respect, à tous les porteurs de titres ronflants sans consistances ni profondeurs.
– Art 6 : J’impose le respect, à tous ceux qui croient qu’ils savent plus que les autres.
– Art 7 : J’impose le respect, à tous ceux qui croient vous connaître, mieux que vous-mêmes, sans se connaître eux-mêmes.
– Art 8 : J’impose le respect, à tous ceux qui tout en servant Dieu, font du commerce avec le diable.
– Art 9 : J’impose le respect, à toutes les amitiés subtiles en hypocrisie.
– Art 10 : J’impose le respect, à tous ceux qui prônent ou enseignent, la liberté, tout en étant encore esclave d’eux-mêmes.
– Art 11 : J’impose le respect, à tous ceux qui ont oublié, le goût de la liberté.
– Art 12 : J’impose le respect, à tous ceux qui, au nom de la science réduisent leurs frères en esclavage.
– Art 13 : J’impose le respect, à toutes celles qui ne sont plus des femmes mais des femelles.
– Art 14 : J’impose le respect, à tous ceux qui ne sont plus des hommes mais des mâles.
– Art 15 : J’impose le respect, à tous ceux qui vendent leur âme pour asservir leurs frères.
– Art 16 : J’impose le respect, à tous ceux qui piétinent la dignité au nom du dieu gourou.
– Art 17 : J’impose le respect, à tous ceux qui vendent ce pays pour une bouchée de pain.
– Art 18 : J’impose le respect, car mon pays n’est pas à vendre et moi non plus, je ne suis pas à vendre.
– Art 19 : J’impose, J’impose, que dis-je !
– Art 20 : J’ordonne enfin, le respect de ma personne toute entière, esprit, âme et corps ; car
Je ne suis pas un produit,
Je ne suis pas une chose,
Je ne suis pas non plus votre chose,
Et si en ce siècle on ne peut guère le dire,
« J’affirme que Je suis une Personne ».

3ème poème du 5 février 2021