Guyane : faute de personnel, des femmes enceintes sont évacuées aux Antilles

—Par franceinfo avec AFP—

La situation est critique à l’hôpital de Cayenne, en Guyane française. Des femmes accouchant avant terme et des nouveau-nés prématurés du département sont actuellement évacués vers les Antilles, en raison d’un manque de personnel, ont annoncé des sources médicales mercredi 19 juillet.

Depuis fin juin, cinq femmes enceintes et quatre grands prématurés suivis par le centre hospitalier de Cayenne ont été évacués, rapporte la direction de l’hôpital, car son service de réanimation néonatale est dans l’incapacité d’accueillir l’ensemble des patientes.

Des transferts sont donc “organisés sur les Antilles et concernent des transferts in utero [après l’accord de la femme en train d’accoucher] et des bébés”, a précisé la direction. “Tous les jours, il y a une réunion de crise”, a ajouté un médecin.
La moitié du personnel n’est pas à son poste

Depuis le 30 juin, plusieurs médecins de l’hôpital de Cayenne et des médecins réservistes du Centre opérationnel de réception et de régulation des urgences sanitaires et sociales (Corruss) sont mobilisés. La raison ? La moitié – voire plus – de la dizaine de praticiens du service de réanimation néonatale n’est pas à son poste.

La direction a justifié ces absences par des “congés annuels et des arrêts-maladie”. Pour un autre médecin du centre hospitalier, ces défections ont pour cause “trois ans de surmenage et de sous-effectifs”. “On travaille un nombre d’heures au-delà du raisonnable, sous restrictions budgétaires. L’équipe est très méritante et travaille six jours sur sept, à raison de 70 heures par semaine, décrit le praticien. Donc, au bout d’un moment ça craque.”
Cinq grands prématurés morts en 2016…
Lire la Suite & Plus = > Francetvinfo