” Detroit””, un film de Kathryn Bigelow

A Madiana

Date de sortie 11 octobre 2017 (2h 23min)
De Kathryn Bigelow
Avec John Boyega, Will Poulter, Algee Smith
Genres Drame, Thriller
Nationalité américain

Synopsis:
Interdit aux moins de 12 ans
Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation.
À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés…

La presse en parle :

Bande à part par Isabelle Danel
En racontant par le menu cette nuit de cauchemar, “Detroit” devient un film d’horreur, distillant les relents d’une implacable violence aveugle, d’une justice à deux vitesses, d’une suprématie insoutenable. C’est fort et juste, jamais complaisant, sans doute en dessous de la réalité. C’est prenant à hurler.
La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturebox – France Télévisions par Jacky Bornet
Kathryn Bigelow respire son temps et le monde. Elle construit une fiction sur des faits historiques qui parlent du présent. Force dramatique, mise en images percutante, interprétation physique, rythme, participent d’un film bilan sur l’état du monde.
La critique complète est disponible sur le site Culturebox – France Télévisions

Culturopoing.com par Laura Tuffery
Par-delà le propos engagé et sa contribution à l’Histoire, “Detroit” est un film monumental en ce qu’il aspire à atteindre,comme tout grand film à l’universel, à agir comme un catalyseur et comme une catharsis individuelle et collective.
La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Filmsactu par La Rédaction
Après Démineurs et la traque de Ben Laden dans Zero Dark Thirty, Kathryn Bigelow signe un nouvel uppercut cinématographique. Détroit est aussi dur qu’il est essentiel.
La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

Le Nouvel Observateur par François Forestier
Pour la première fois, Kathryn Bigelow aborde de front les résonances politiques de ces émeutes : inutile de dire qu’elles sont plus actuelles que jamais, aux Etats-Unis. Un très grand film – nécessaire. Mieux : essentiel.
La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L’Express par Eric Libiot
(…) “Détroit” est moral et passionnant. Révoltant. Indispensable.

Positif par Grégory Valens
(…) la réalisatrice signe son meilleur film, une œuvre dans la tradition des films coup de poing de Richard Brooks ou Samuel Fuller.

Première par Frederic Foubert
Bigelow reconstitue la nuit d’horreur avec une énergie et une colère terrassantes. Ahurissantes.
La critique complète est disponible sur le site Première

Rolling Stone par Sophie Rosemont
Bigelow s’engage avec ce film dont la brillante mise en scène nous oppresse, nous horrifie, nous dégoûte et nous bouleverse. Une fois encore, elle prouve qu’elle est une réalisatrice exceptionnelle, témoin critique et lucide de notre époque.

Télé Loisirs par Claire Picard
Maîtrise totale du récit, direction d’acteurs parfaite (John Boyega, Will Poulter, Algee Smith…)… La manière dont la réalisatrice de “Démineurs” et “Zero Dark Thirty” restitue cette tragédie, prend véritablement aux tripes.
La critique complète est disponible sur le site Télé Loisirs

Télérama par Jacques Morice
Manipulation, chantage, torture, tout ce qui se joue dans ce théâtre en huis clos est un concentré de tension explosive. Où la réalisatrice dépasse le simple constat de l’injustice pour explo­rer les ressorts du racisme, de la haine, du sadisme, mais aussi de la survie.
La critique complète est disponible sur le site Télérama

20 Minutes par Caroline Vié
Will Poulter, en policier haineux, et John Boyega, en agent de sécurité dépassé, emportent ce film choral intense et brillamment réalisé.

aVoir-aLire.com par Julien Dugois
Sans surprise, Detroit a suscité une levée de boucliers aux Etats-Unis, preuve que leur ségrégationnisme latent reste un sujet sensible. Dommage, le film de Kathryn Bigelow est une claque… au meilleur sens du terme !
La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com