Conférence annuelle de The Association of Carribean Historians

L’Association des Historiens des Caraïbes (Association of Caribbean Historians – ACH) commémore cette année sa 50ème conférence, et plus de 100 historiens sont attendus au Campus Cave Hill de l’Université des Indes Occidentales (UWI), à la Barbade, en vue de sa conférence annuelle qui se déroulera du 10 juin au 15 juin 2018.

La conférence, qui aura pour thème: “ACH @ 50 : Continuité, Changement et Défi” est organisée par le Département d’Histoire et de Philosophie à Cave Hill, dans le cadre du Calendrier des Evénements du 70ème Anniversaire de l’UWI.

En reconnaissant les contributions de l’ACH, le Vice-chancelier de l’UWI, également historien de renom, le professeur Sir Hilary Beckles a déclaré: “L’ACH a grandi en tant que corps académique de premier plan qui couvre la région et au-delà. En cinq décennies, ses membres ont défini et redéfini le récit historique autour de l’identité, de la culture et de la formation d’une civilisation caribéenne originale. Il continue d’aider à façonner les politiques nationales et régionales, et à introduire, à plusieurs niveaux, les spécificités des peuples de la région dans le contenu des programmes. Peu d’institutions académiques ont autant contribué à la construction de la nation, et à la libération dans la région.”

La présidente de l’ACH, Rosemarijn Hoefte, Professeure d’histoire à l’Institut royal des études de l’Asie du Sud-Est et des Caraïbes (KITLV) et à l’Université d’Amsterdam, a déclaré : “Au cours de ces 50 dernières années, la conférence ACH est devenue la conférence annuelle importante pour les historiens effectuant des recherches dans et sur les Caraïbes”.

La conférence propose un programme ambitieux constitué de sessions explorant “L’avenir de l’histoire des Caraïbes” et les “Archives numériques dans les Caraïbes”. Les délégués discuteront également de la question des réparations, de la santé publique, de la décolonisation, du genre, de la migration et de l’identité dans les Caraïbes.

La conférence inclura une table ronde spécialement organisée avec d’anciens présidents lors de l’ouverture officielle le 10 juin, afin de pouvoir réfléchir sur le passé et le futur de cette première organisation historique professionnelle de la région. L’ACH a tenu sa première conférence avec un colloque organisé par Jacques Adélaïde-Merlande en 1969, en Guadeloupe. Cinquante ans plus tard, l’ACH compte près de 1000 membres à travers le monde et se réunit chaque année dans une destination caribéenne, en organisant des sessions en français, espagnol et anglais.

Une table ronde spéciale aura également lieu à propos des impacts des ouragans sur les institutions culturelles et éducatives de la région : besoins urgents, défis à long terme, parrainée par la fondation Peter Moores Barbados Trust. Cette table ronde se tiendra le 11 juin, et rassemblera les points de vue des historiens de Porto Rico, des îles Vierges et d’Antigua-et-Barbuda, qui se pencheront sur les conséquences de la saison cyclonique dévastatrice de 2017.

L’ACH s’est associée à la maison d’édition Brill Academic Publishers et au Musée de la Barbade et de la Société historique (BMHS), afin de lancer une exposition spéciale sur la riche histoire de l’association qui sera inaugurée le 14 juin, avant le dîner annuel (fête) tant attendu.
____________________________________________________________________________________

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Tara Inniss, la secrétaire-trésorière de l’ACH à achsecretary@gmail.com. Détails sur la conférence: http://www.associationofcaribbeanhistorians.org/annualmeeting_francaise.htm