Ciné Bokay Sen Piè : “Diversion” le 17/10/2015 à 18h 30

diversionLa Région Martinique dans le cadre du Grand Saint Pierre et la Municipalité de Saint Pierre
invitent les pierrotins à assister à la projection d’un film

Samedi 17 octobre 2015 Sur la place Bertin, à 18h30

Synopsis :
Nicky, passé maître dans l’art de l’escroquerie s’éprend de Jess, encore débutante en matière de fraude. Alors qu’il lui apprend les ficelles du métier et que la jeune femme se rapproche dangereusement de lui, il rompt brutalement avec elle.

Trois ans plus tard, la novice est devenue une redoutable femme fatale. Tandis qu’elle débarque en plein Grand Prix automobile de Buenos Aires, elle menace de faire capoter le plan à haut risque de Nicky, pourtant savamment élaboré. Pour la première fois de sa carrière, le maître des escrocs est désarçonné…

La presse en parle :

Chronic’art.com

  Par Louis Blanchot

Le film finit par ressembler à une sorte de remake de Pickpocket par Michael Bay : existentialisme beauf, gonflette formelle et tuning en guise de direction artistique, barbouillant l’écran de signalétiques glamour-chic-sexy comme on remplirait de la saucisse.

La critique complète est disponible sur le site Chronic’art.com

Ecran Large

  Par Geoffrey Crété

Bien trop peu à se mettre sous la dent dans cette comédie romantique clinquante, ni drôle ni excitante.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Parisien

  Par Hubert Lizé

Le film louvoie entre médiocre thriller et comédie romantique à 2 $. Flairant l’arnaque, on constate que le rôle féminin a été refusé par Emma Stone et Kristen Stewart, que Ryan Gosling, Brad Pitt et Ben Affleck ont successivement décliné celui de Will Smith. On comprend mieux l’embrouille.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Libération

  Par Julien Gester

Ce thriller à twists s’essouffle, et le héros avec, dans une intrication de mystifications poussives, jamais pensées comme le possible d’un vertige qui transcende ses intentions de papier imprimé.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Metro

  Par Mehdi Omaïs

La mise en scène pataude de cette comédie fait corps avec un récit cousu de fil blanc (…) Pour le coup, autant se refaire la saga “Ocean’s” ou, si on veut rester dans l’illusion, s’attaquer aux “Insaisissables”. C’est dire.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Télérama

  Par Frédéric Strauss

Numéro de charme, tour de passe-passe, dollars et mensonges, les réalisateurs Glenn Ficarra et John Requa ont des atouts dans leur jeu. Ils mènent cette partie avec savoir-faire. Mais sans le brio qui pourrait nous bluffer.

La critique complète est disponible sur le site Télérama