Biennale de Danse 2018 : “Rhizomes” & ” Je danse parce que je me méfie des mots”

Lundi 30 avril 2018 à 20 h Tropiques-Atrium

Rhizomes

Chorégraphie : Jean-Félix Zaïre
Danseurs & Chorégraphes assistants : Emilie Alves de Puga, Rita Ravier, Livia Gercé & Lindy Callegari
Musique : Jordan Beal & Jeff Baillard
Régie technique & Lumière : Dominique Guesdon
Costumes : Laura Gercé

Rhizomes est une réflexion sur notre insularité. Je questionne ces espaces de rupture le long de nos côtes, j’écoute cette mer, si présente, qui forme et déforme. Et j’entends ces hommes comme Glissant, Walcott, Equiano, Morrison et bien d’autres qui disent : le mélange de différentes cultures dans la Caraïbe nous amène à nous inventer à partir de ces multiples racines qui nous traversent. Ce pluriel qui bouscule, aidé par ces petits espaces insulaires, peut provoquer « une douleur psychique », un sentiment d’enfermement.
Cette création est un appel à l’échange, à aller vers l’autre, à se mettre à nu pour sortir de nouvelles tiges. C’est une traversée d’immenses océans afin d’innover et de créer.
Cie Yòn dé moun Rhizomes Coproduction : Tropiques Atrium Scène nationale Avec le soutien de : DAC Martinique & la Collectivité Territoriale de Martinique

 

Je danse parce que je me méfie des mots

Dans ce portrait intimiste Kaori Ito explore ses racines, au travers d’une rencontre artistique et humaine avec son père Hiroshi Ito. Pour mettre en scène ces retrouvailles, elle invente un langage étrange, qui leur ressemble, à l’intersection des mots et de la danse.

Fille et chorégraphe à la fois, elle le regarde évoluer sur scène – léger, appliqué et heureux, comme un enfant. Puis elle coupe court aux mots, s’abandonne à l’espace, pour tenter à son tour d’exprimer par le corps ce qui ne peut se dire… Et, peut-être, danser ensemble, pour reconstruire dans l’art, ces liens de sang – invisibles et fascinants. « Kaori Ito a imposé une page spectaculaire humaniste et émotionnelle, dédiée à son père et à leur relation » Le Monde

Interprètes : Kaori Ito (fille) & Hiroshi Ito (père)
Texte, Mise en scène & Chorégraphie : Kaori Ito
Assistant à la chorégraphie : Gabriel Wong
Dramaturgie et soutien à l’écriture : Julien Mages
Scénographie : Hiroshi Ito
Lumière : Arno Veyrat
Musique : Joan Cambon & Alexis Gfeller
Conception des masques & Regard extérieur : Erhard Stiefel
Costumes : Duc Siegenthaler
(École de haute couture de Genève)
Coaching acteurs : Jean-Yves Ruf
Régie son : Adrien Maury
Régie lumière : Carole China & Thomas Dupeyron