Audrey Pulvar confirme son départ de la fondation Hulot

Le conseil d’administration de la Fondation est appelé mercredi 30 janvier à acter la démission de son actuelle présidente, Audrey Pulvar.

Le retour de Nicolas Hulot à la tête de sa fondation se profile, cinq mois après sa démission du gouvernement, avec sa probable désignation mercredi 30 janvier comme président d’honneur. Le conseil d’administration de la fondation est également appelé à acter la démission de son actuelle présidente, Audrey Pulvar.

“C’est le conseil d’administration du 30 janvier qui doit prendre acte de ma démission et élire Nicolas (Hulot) même s’il y a peu de doutes sur l’issue. Quant à moi, je prépare un autre projet et je crée une structure”, a confirmé l’ancienne journaliste dans un SMS au “Parisien”.

“La Fondation Hulot sans Hulot, ce n’est pas évident”

Audrey Pulvar avait pris la présidence de la “Fondation pour la nature et l’Homme”, après la nomination de Nicolas Hulot au gouvernement. Interrogé par le quotidien, un proche de l’ancien ministre de la Transition écologique souligne : “ce sont deux fortes personnalités qui ne sont pas très complices. La cohabitation n’était pas souhaitable.”

Une “grande voix de l’Ecologie” précise encore auprès du “Parisien” que l’ex-journaliste “a parfois été très dure” avec Nicolas Hulot “quand il était au gouvernement”. Et d’ajouter : “elle était plus radicale sur certains sujets car c’était une manière pour elle de marquer son territoire au sein de la fondation”.

De son côté, la fondation l’assure : “C’est Audrey Pulvar qui fait le choix de démissionner”. La journaliste faisait ses cartons lundi 28 janvier, comme elle l’a indiqué dans un tweet.

“Non je ne participerai pas à la campagne des européennes”

“Je n’ai aucun ressentiment à l’égard de Nicolas, il fallait clarifier la situation devenue compliquée après son départ du gouvernement”, avait assuré au journal “Le Monde” la responsable, élue en mai 2017, tout en avouant “un peu de tristesse et de frustration à quitter (la) FNH”.

L’ancienne animatrice et journaliste a toutefois démenti lundi à l’AFP toute entrée en politique à l’occasion des européennes. “Non je ne participerai pas à la campagne des européennes”, a-t-elle indiqué. “Je reste une militante écolo et je continue de me mettre au service de l’intérêt général”, a-t-elle ajouté, indiquant préparer un autre projet.

Source Orange