Chargement Évènements

« Tous les Évènements

« Les Étendues imaginaires », un film de Siew Hua Yeo

19 novembre /19 h 30 min 21 h 30 min

Mardi 19 et dimanche 24 novembre 2019  19h 30 Madiana

Avec Xiaoyi Liu, Peter Yu, Jack Tan (II)
Genres Policier, Drame, Thriller
Nationalités Singapourien, Français, Néerlandais

Synopsis :
Singapour gagne chaque année plusieurs mètres sur l’océan en important des tonnes de sable des pays voisins – ainsi que de la main d’oeuvre bon marché.
Dans un chantier d’aménagement du littoral, l’inspecteur de police Lok enquête sur la disparition d’un ouvrier chinois, Wang, jusqu’alors chargé de transporter des ouvriers. Après des jours de recherches, toutes les pistes amènent Lok dans un mystérieux cybercafé nocturne

La presse en parle :
Positif par Jean-Dominique Nuttens
Formellement très beau, déroutant parfois et intrigant toujours, réaliste et onirique à la fois, « Les Étendues imaginaires » marque la naissance d’un cinéaste, qui n’avait jusqu’alors réalisé qu’un film expérimental en 2009 et dont on attendra avec impatience le prochain opus.

Transfuge par François Bégaudeau
Premier film du Singapourien Yeo Siew Hua, « Les Etendues imaginaires » est un des plus beaux et des plus étranges films de ce début d’année. Ou l’envers du décor du succès économique de Singapour.

aVoir-aLire.com par Julien Dugois
Un polar alambiqué aux allures d’un Mullholland Drive asiatique, qui surprend.

Culturopoing.com par Emmanuel Le Gagne
Ce premier long métrage fait preuve d’une ambition et d’une richesse sidérantes, bouclé par un épilogue magnifique proche de la transe. Quand le geste poétique finit par l’emporter sur le sens.

Ecran Large par Christophe Foltzer
« Les Étendues Imaginaires », s’il souffre de quelques problèmes de rythme et de construction, n’en reste pas moins un film envoûtant et passionnant, servi par une direction artistique et une interprétation de haute volée. Une poésie macabre et désenchantée qui, en nous proposant une fuite virtuelle nous met en réalité face à nos paradoxes. Un réalisateur à surveiller de près.

La Septième Obsession par Xavier Leherpeur
Son principe de mise en scène n’est nullement une posture puisqu’il transmet directement au plexus du spectateur des émotions viscérales, indéterminées et poisseuses, échos de celles ressenties par les protagonistes du film.

Le Nouvel Observateur par François Forestier
Traité en flash-back, le récit respecte les codes du polar et les magnifie par une photo superbe.

Les Inrockuptibles par Marilou Duponchel
Si l’on regrette que le film, un peu trop conscient de son savoir-faire, ne s’achève sur une fin excessivement ouverte, on se passionne pour ces « Etendues imaginaires », film noir et histoire d’amour, doux cauchemar et trip hallucinatoire, qui acte indiscutablement la naissance d’un cinéaste doué et prometteur.

L’Humanité par La Rédaction
Les Étendues imaginaires, de Yeo Siew Hua, usent des codes du thriller pour un état des lieux social et sentimental subtil et d’une grande force.

Libération par Luc Chessel
Léopard d’or du festival de Locarno, le film de Yeo Siew Hua entremêle avec onirisme les fatigues d’un travailleur migrant évaporé et du policier qui enquête sur sa disparition, dans une ville mutante où l’insomnie n’épargne personne.

 

 

Détails

Date :
19 novembre
Heure :
19 h 30 min 21 h 30 min
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
,

Lieu

Madiana
Schoelcher, Martinique
Schoelcher, Martinique Territoires d'Outre-Mer
+ Google Map
Téléphone :
+596 596 72 15 15