Tag Archive for zika

Outre le moustique tigre, le virus Zika se transmet par voie sexuelle, selon des chercheurs de Toulouse

En collaboration avec l’hôpital de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et l’Institut Pasteur de Guadeloupe, le CHU de Toulouse a réalisé une étude portant sur 15 hommes touchés par le virus Zika lors d’une épidémie dans les Antilles, entre avril et novembre 2016. Les résultats, publiés mardi 22 août 2017, confirment que ce virus est potentiellement sexuellement transmissible.

Un virus très persistant…

Grâce à des prélèvements réguliers réalisés chez ces 15 patients pendant quatre mois, les chercheurs toulousains ont pu démontrer que ce virus tropical peut rester très actif dans les organes génitaux masculins. Le professeur Louis Dujan, directeur de l’étude, précise : …

Lire Plus =>

ARS Guadeloupe : « Trop de femmes enceintes ont été infectées par le virus Zika »

L’Agence Régionale de Santé (ARS) de Guadeloupe a publié lundi un bilan en demi-teinte de la gestion de la crise du Zika, notant dans un communiqué que « trop de femmes enceintes ont été infectées par le virus malgré l’état de vigilance ».

L’épidémie de l’an dernier a duré « cinq mois, touché plus de 30.000 personnes dont 700 femmes enceintes, et entraîné la découverte de 15 malformations foetales à ce jour » en Guadeloupe, a récapitulé l’ARS.

« Comparé aux chiffres du Brésil », où l’épidémie fut très forte, « ce n’est pas énorme, mais c’est toujours trop », indique Joël Gustave, responsable du service Lutte Anti-vectorielle à l’ARS.

« Beaucoup d’actions de prévention et de lutte prévues ont pu se dérouler correctement grâce à la mobilisation rapide d’acteurs clés », parmi lesquels les organismes d’Etat, et les collectivités, note l’ARS, qui souligne notamment l’impact positif des « renforts matériels et humains » pour la prise en charge médicale et « des actions de communication en amont de l’épidémie ».…

Lire Plus =>

Un vaccin d’un nouveau type contre le virus Zika

—Par  Pierre Kaldy —

Deux équipes américaines ont mis au point un traitement innovant en injectant seulement une partie du patrimoine génétique du virus dans l’organisme.

Un vaccin contre le virus Zika d’un type entièrement nouveau a été mis au point indépendamment par deux équipes de recherche américaines. Le virus Zika, transmis par les moustiques du genre Aedes, a provoqué plusieurs épidémies depuis 2007, tout d’abord dans les îles du Pacifique puis en 2015 en Amérique du Sud et centrale, et il a gagné la zone caraïbe en 2016.

Au cours de la grande épidémie de 2015 dans le nord-est du Brésil, ce virus s’est avéré capable d’entraver le développement cérébral du fœtus et de provoquer chez l’adulte des cas de syndrome de Guillain-Barré, rare trouble neurologique aux conséquences parfois sévères. L’an passé, le virus Zika est apparu transmissible aussi par voie sexuelle. Il peut rester plusieurs mois dans le sperme chez l’homme et détruire la production de spermatozoïdes chez la souris et peut-être aussi chez l’homme.…

Lire Plus =>

Brésil: des moustiques mutants pour vaincre Zika en copulant

–Par AFP —
zikaPiracicaba (Brésil) – Une ville du Brésil s’est lancée dans la production industrielle d’une arme d’éradication massive du virus Zika: des moustiques mutants assoiffés de sexe qui exterminent en copulant.

A Piracicaba, à 140 km de Sao Paulo, des légions de moustiques mâles transgéniques sont produites à la cadence infernale de 60 millions de larves par semaine dans une usine implantée récemment par la compagnie anglaise Oxitec.

Une fois lâchés dans la nature ils auront une mission simple: se livrer à de frénétiques orgies sexuelles avec les femelles ordinaires de leur espèce Aedes aegypti.

Ce sont elles qui transmettent aux humains le virus Zika, responsable de graves malformations congénitales de bébés, mais aussi les virus tropicaux de la dengue et du chikungunya.

La progéniture issue de ces accouplements naîtra porteuse d’une maladie qui la tuera rapidement avant qu’elle n’ait pu se reproduire à son tour.

Quant aux mâles transgéniques, ils sont eux programmés génétiquement pour périr peu après leurs accouplements.…

Lire Plus =>

L’épidémie de Zika est terminée en Guyane française

zikaSur neuf mois d’épidémie, les médecins sentinelles estiment à près de 10 000 le nombre de patients ayant consulté pour une contamination par le virus.
« La fin de la phase épidémique de Zika pour l’ensemble de la Guyane » a été actée vendredi 21 octobre par son préfet, Martin Jaeger, « suite à l’avis du comité d’experts des maladies infectieuses et émergentes ».

Sur neuf mois d’épidémie, les médecins sentinelles estiment à près de 10 000 le nombre de patients ayant consulté pour une contamination par le Zika, selon le bulletin épidémiologique de l’Institut de veille sanitaire (INVS) du 6 octobre. Aucun décès n’a été rapporté. Durant l’épidémie, « 1 105 » femmes enceintes ont été infectées par le virus, rapporte l’INVS. En comparaison, en 2015, plus de 6 900 accouchements ont été enregistrés en Guyane.

Pour l’ensemble de la Guyane, à ce jour, « il a été répertorié quatre cas de syndrome de Guillain-Barré chez des personnes positives pour le Zika.…

Lire Plus =>

Les connaissances sur Zika progressent

— Par Pauline Fréour —
zika_virus– Transmission, traitement, lutte contre les moustiques… La mobilisation des chercheurs porte ses fruits.

Les leçons d’Ebola, précédente épidémie qualifiée d’urgence de santé publique de portée mondiale par l’OMS, ont semble-t-il été apprises. Face au Zika, un virus causant des malformations congénitales et des troubles neurologiques qui circule actuellement dans au moins 58 pays, la mobilisation des chercheurs a été plus rapide, avec un partage de l’information scientifique sans précédent. Cette semaine a été particulièrement riche en découvertes. Revue de détails.

• Le moustique femelle passe le virus à sa descendance

L’essentiel des contaminations humaines ont pour origine la piqûre du moustique Aedes, et plus spécifiquement Aedes aegypti (Aedes albopictus ou «moustique tigre», présent en France métropolitaine, est un vecteur peu efficace du virus). Pour cette raison, et parce qu’il n’existe pas encore de vaccin ni de traitement contre Zika, les efforts pour enrayer l’épidémie reposent largement sur la destruction des insectes vecteurs. Or des chercheurs ont montré lors d’expériences en laboratoire que les moustiques femelles peuvent transmettre le virus à leurs œufs, sur le modèle d’autres arbovirus (dengue, fièvre jaune).…

Lire Plus =>

Zika : 6 mois de préservatif après une possible infection

— AFP —

zika_preservatifSuite à la découverte du virus Zika dans le sperme d’un italien 6 mois après l’apparition des premiers symptômes de l’infection, les chercheurs préconisent d’allonger la durée d’utilisation de préservatifs pour toutes les personnes atteintes.

Le virus Zika a été détecté dans le sperme d’un Italien six mois après les premiers symptômes de l’infection, soit le double du précédent record enregistré, selon une étude réalisée par l’institut Spallanzani à Rome. Cet homme de 30 ans avait ressenti de la fièvre et des démangeaisons pendant cinq jours lors d’un séjour en Haïti en janvier, rapporte cet établissement dont l’étude a été publiée jeudi dans Eurosurveillance, revue européenne d’épidémiologie.

Les résultats de cette étude «soulignent la nécessité de recommander aux patients affectés de s’abstenir d’activité sexuelle ou d’utiliser un préservatif pendant au moins six mois», insistent les auteurs. Pour obtenir ces résultats, l’institut Spallanzani, spécialisé dans les maladies infectieuses, a effectué une série de prélèvements sur le patient désormais en bonne santé.…

Lire Plus =>

Le Zika: ce n’est pas fini !

zika_pas_finiMalgré une diminution des cas depuis environs 4 semaines, l’épidémie de Zika se poursuit sur l’ensemble du territoire.

La sensibilisation de TOUS est d’autant plus nécessaire pour lutter contre la propagation du virus zika car il s’agit de lutter durablement contre les moustiques.

Ne soyons pas complices de l’épidémie qui est en cours et agissons contre la prolifération des moustiques en Martinique :
– détruisez les gîtes en vidant les récipients d’eau une fois/semaine
– dormez sous moustiquaire
– appliquez les répulsifs conseillés sur www.stopauxmoustiques.fr
– portez des vêtements longs
– partagez ce message afin qu’un maximum de personnes luttent !
Faisons de la lutte contre les moustiques un réflexe quotidien…

NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES, NE SOYONS PAS COMPLICES
En vacances …continuons la protection
Même pendant les vacances continuez à vous protéger des moustiques !!!
– Dormez sous une moustiquaire
– Utilisez des produits répulsifs (crèmes, spray, lotion anti moustiques)
– Utilisez une raquette anti moustique
– Portez des vêtements longs

POINT DE SITUATION RELATIF AU ZIKA
Pour la semaine du 04 au 10 juillet 2016 (semaine 27), l’épidémie de Zika se poursuit sur l’ensemble du territoire avec une baisse du nombre de cas évocateurs de Zika ayant consulté un médecin généraliste confirmant la tendance déjà constatée depuis 4 semaines.…

Lire Plus =>

Virus Zika: un premier décès en Martinique

zika_virusUn premier décès dû au virus Zika a été enregistré en fin de semaine dernière en France, avec la mort d’un octogénaire en Martinique.

Un premier décès lié au virus Zika a été enregistré en fin de semaine dernière en Martinique, a-t-on appris vendredi auprès de l’Agence régionale de santé (ARS) de l’île. Selon un communiqué de l’ARS, « le patient, âgé de 84 ans, était hospitalisé depuis une dizaine de jours en réanimation pour un syndrome de Guillain Barré ».

Cette annonce fait suite à une expertise rendue le 18 mai par les cliniciens qui ont suivi ce patient, en vue d’évaluer les causes de ce décès. Les cliniciens ont conclu « que le décès est directement lié au Zika avec pour cause initiale un syndrome de Guillain-Barré associé au Zika », a précisé l’ARS.
Une « stabilité » dans l’évolution de l’épidémie

« Ce décès est le seul enregistré depuis le début de l’épidémie en Martinique », selon le communiqué.…

Lire Plus =>

Zika : bientôt un test de dépistage bon marché

— D’après AFP —

zika_virus_infectionDes chercheurs de l’université de Harvard ont mis au point un test de dépistage rapide salivaire et sanguin du virus Zika. Il pourrait coûter un dollar par patient.

À l’heure où l’OMS prévoit l’arrivée du virus Zika en Europe, des chercheurs de l’université de Harvard ont conçu un test pour dépister rapidement et de manière peu coûteuse le virus dans le sang et la salive. Ce test pourrait être disponible dans les prochains mois, selon une étude publiée vendredi. L’absence d’un test standard de dépistage du virus, qui peut provoquer des malformations sur les foetus, empêchait jusqu’à présent de mieux comprendre et contrer l’épidémie de ce virus, selon les experts en santé publique.

Ce nouveau test permet de détecter le virus « à des concentrations beaucoup plus faibles qu’auparavant », fait valoir dans son étude le Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering de Harvard. Il a fonctionné sur des singes et pourrait coûter seulement un dollar par patient, selon ces travaux publiés dans le journal Cell.…

Lire Plus =>

Martinique : zika toujours à la hausse

zikaPour la semaine du 18 au 24 avril 2016, l’épidémie de Zika se poursuit sur l’ensemble du territoire. La tendance de l’épidémie reste à l’augmentation.

Le nombre de cas évocateurs de Zika ayant consulté un médecin généraliste durant la semaine 14 a été estimé à 1600, portant à 20 980, le nombre estimé total de cas depuis le début de la circulation du virus.

Depuis le début de l’épidémie, l’infection a été confirmée biologiquement chez 184 femmes enceintes. Trois malformations cérébrales fœtales ont été décelées chez des femmes enceintes, dont une microcéphalie infirmée à la naissance.

Onze patients atteints de syndromes de Guillain-Barré (SGB) ont été confirmés biologiquement. Trois autres formes neurologiques graves ont également été confirmées au virus Zika.

De plus, des investigations biologiques pour le virus Zika sont en cours pour 3 patients atteints de SGB.

Le point épidémiologique complet sur la situation dans les Antilles Guyane est joint à ce communiqué.

L’ARS Martinique rappelle l’importance des mesures collectives de lutte contre les moustiques.

Lire Plus =>

Le lien entre le virus Zika et la microcéphalie établi avec certitude

— Par Yohan Blavignat & AFP —

microcephaliteUne étude publiée mercredi dans une revue scientifique, menée par le Dr Tom Freiden, a montré avec certitude que le Zika peut entraîner des cas de malformation du fœtus chez les femmes enceintes. Une avancée majeure, mais toujours insuffisante pour enrayer l’épidémie.

La science vient de gagner une bataille face au virus Zika, mais la guerre est encore loin d’être finie. Pour la première fois, les chercheurs ont établi avec certitude que le Zika peut provoquer la microcéphalie du fœtus, une malformation chez les fœtus des femmes enceintes infectées, selon une étude publiée mercredi dans le New England Journal of Medecine. Si les autorités sanitaires avaient une forte présomption sur ce lien depuis des mois, ils en ont désormais la certitude. Malgré cette victoire, de nombreuses zones d’ombre restent encore à élucider. «C’est désormais clair, les CDC ont conclu que le Zika provoque bien la microcéphalie et d’autres défauts sévères du cerveau chez le fœtus», a ainsi déclaré le Dr Tom Frieden, directeur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies.…

Lire Plus =>

L’épidémie de Zika se poursuit sur l’ensemble de la Martinique mais ralentit

zikaPour la semaine du 28 mars au 03 avril 2016, l’épidémie de Zika se poursuit sur l’ensemble du territoire. La dynamique de l’épidémie montre un ralentissement au cours des deux dernières semaines, tendance qui sera à confirmer dans les semaines à venir en raison de la fermeture de cabinets de ville durant les vacances scolaires.
Le nombre de cas évocateurs de Zika ayant consulté un médecin généraliste durant la semaine 13 a été estimé à 1260, portant à 16 650, le nombre estimé total de cas depuis le début de la circulation du virus.
Depuis le début de l’épidémie, l’infection a été confirmée biologiquement chez 119 femmes enceintes. Trois malformations cérébrales foetales ont été décelées chez des femmes enceintes, dont deux microcéphalies.
Six patients atteints de syndromes de Guillain-Barré ont été confirmés biologiquement. Trois autres formes neurologiques graves ont également été confirmées au virus Zika.
De plus, des investigations biologiques pour le virus Zika sont en cours pour 5 patients atteints de SGB.…

Lire Plus =>

Zika : les hommes doivent attendre 6 mois avant de concevoir

zika_capoteLes autorités sanitaires américaines ont recommandé aujourd’hui, pour prévenir la transmission du virus Zika par voie sexuelle, que les hommes infectés attendent 6 mois avant de concevoir un enfant.

Pour les personnes porteuses du virus et qui en ont les manifestations (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires…), les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) demandent aux hommes d’éviter d’avoir des relations sexuelles non-protégées ou d’utiliser un préservatif pendant au moins six mois après l’apparition des symptômes. Quant aux femmes, les CDC suggèrent qu’elles attendent au moins huit semaines après le début des symptômes avant d’essayer de devenir enceintes.
Ces recommandations s’appuient sur les périodes les plus longues de présence du virus Zika dans les fluides corporels qui ont été, par prudence, multipliées par trois. Le virus a notamment été détecté dans le sperme d’un homme 62 jours après le début de son infection, un record.

Pour les hommes et les femmes sans symptômes, mais qui ont pu être exposés au virus lors d’un récent voyage dans des zones endémiques ou par contacts sexuels, les CDC recommandent d’attendre au moins huit semaines avant de tenter une grossesse.…

Lire Plus =>

Zika : premier cas suspect de microcéphalie en Martinique

— Par Cécile Thibert —
microcephaliteMarisol Touraine a indiqué ce matin que des examens sont en cours pour déterminer si le bébé d’une femme enceinte infectée par le virus Zika est atteint de microcéphalie en Martinique.

Alors que 130 femmes enceintes ont pour le moment été identifiées comme infectées par le virus Zika aux Antilles et en Guyane depuis le début de l’épidémie en cours, la ministre de la Santé Marisol Touraine a déclaré ce mardi sur RMC que pour l’une d’elles, des éléments laissent penser que son bébé est atteint d’une microcéphalie directement liée au virus Zika.

«Je ne veux pas me prononcer de manière définitive car nous sommes en attente des résultats des derniers examens, mais tous les éléments dont nous disposons vont dans ce sens-là aujourd’hui», a prudemment ajouté la ministre, qui a également précisé que «le virus a été transmis a priori par le moustique». Si les résultats s’avèrent positifs, ce cas de microcéphalie serait le premier en France pour l’épidémie qui sévit actuellement.…

Lire Plus =>

Le lien avéré entre Zika et Guillain-Barré

zika_guillain-barreUne étude rétrospective en Polynésie française établit une relation de causalité entre l’infection par le virus et une multiplication par vingt de ces atteintes neurologiques
L’infection par le virus Zika peut entraîner des syndromes de Guillain-Barré (SGB), une affection plutôt rare (1 à 2 cas pour 100 000 personnes par an) caractérisée par une faiblesse, voire une paralysie progressive des nerfs périphériques. Une étude conduite sur les données de 42 patients ayant présenté un SGB au cours de l’épidémie à virus Zika de 2013-2014 en Polynésie française démontre que ces atteintes neurologiques réversibles sont environ vingt fois plus fréquentes chez les personnes infectées. Publié mardi 1er mars dans The Lancet, ce travail – le premier à évaluer l’implication du virus Zika sur un grand nombre de SGB – associe plusieurs équipes, dont l’Institut Pasteur, l’Institut Louis-Malardé et l’université de Glasgow.

Se présentant avec des tableaux cliniques variables, le SGB prend une forme sévère avec une détresse respiratoire dans 20 % à 30 % des cas, comme le rappelle un article paraissant dans le même numéro du -Lancet.…

Lire Plus =>

Zika : un communiqué de presse de la Préfecture de Martinique

zika_semaine_lutte Tolérance zéro contre le moustique ! Soyons tous responsables !

Depuis le 20 janvier 2016, la Martinique est confrontée à l’épidémie de zika. Comme vous le savez, dans ce contexte, la mobilisation de tous est nécessaire pour lutter contre cette épidémie.
Fort des retours d’expérience à la fois des épidémies de Dengue, de Chikungunya et de Zika (Polynésie française), il apparaît que la destruction des gîtes larvaires (les eaux stagnantes) soit la meilleure façon de lutter contre la prolifération du moustique porteur de virus.
Une semaine de mobilisation « lutte contre le Zika » est programmée du samedi 20 au samedi 27 février 2016. Cette semaine a été présentée officiellement par le préfet, le DG de l’ARS, le président du conseil exécutif de la CTM et le représentant de l’association des maires mercredi 17 février 2016.
Cette opération a pour objectif d’éliminer le maximum de gîtes larvaires présents dans les habitations, les quartiers, ou encore dans les entreprises, et de contrer le développement des maladies vectorielles.…

Lire Plus =>

Un insecticide cité comme responsable de la microcéphalie foetale

microcephalieUn groupe de chercheurs brésiliens s’interroge sur l’injection depuis 2014 d’un insecticide dans les réseaux hydriques publics et la flambée de cas de microcéphalies dans le Nordeste.

Et si les microcéphalies du nouveau-né dans le Nordeste brésilien résultaient d’un vaste empoisonnement entamé il y a deux ans sous l’aval du ministère de la Santé brésilien et non du seul fait de la contamination par le Zika de la femme enceinte ?

C’est la bombe qu’a jetée l’association brésilienne pour la santé collective, Abrasco (associação brasileira de saúde coletiva) composée de groupes de travail de techniciens, professionnels, universitaires de la médecine sociale, de la santé publique, de l’éducation populaire, de la santé au travail … Une bombe alors que « les études se poursuivent pour démontrer formellement l’implication du virus Zika » dans les cas de malformations congénitales (Le Monde du 05/02). Du fait du peu de recul, la médecine internationale tâtonne et évoque des facteurs aggravants, toxiques, environnementaux …

Abrasco publiait une note technique le 2 février 2016 dans laquelle elle remet en question les assertions du ministère de la Santé brésilien d’un lien de cause à effet Zika-microcéphalies.…

Lire Plus =>

L’ONU appelle les pays touchés par le Zika à autoriser la contraception et l’avortement

zika_transmissionBeaucoup de pays touchés fortement par le virus Zika conseillent simplement aux femmes de ne pas tomber enceinte. Mais l’ONU incite plutôt ces pays, très catholiques, à respecter le droit des femmes en les autorisant à avorter et en leur donnant l’accès à des moyens de contraception.

« Comment peuvent-ils demander à ces femmes de ne pas tomber enceintes, mais ne pas leur offrir la possibilité d’empêcher la grossesse », a déclaré la porte-parole Cecile Pouilly du Haut commissariat aux droits de l’Homme devant la presse… C’est que Zika est soupçonné de provoquer de malformations congénitales lorsqu’il infecte des femmes enceintes.
Le Haut commissariat aux droits de l’Homme a en particulier visé les Etats d’Amérique du Sud, dont beaucoup n’autorisent ni l’avortement, ni la pilule contraceptive, et qui ont plutôt conseillé aux femmes l’abstinence…
le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a estimé que ce conseil n’avait aucune utilité et qu’il valait bien mieux respecter le droit des femmes en leur donnant l’accès aux méthodes de planning familial.…

Lire Plus =>

Zika : 3 morts atteints du syndrome neurologique de Guillain-Barré donné par le virus

syndome_guillain_barreLa Colombie a annoncé vendredi trois décès chez des patients ayant contracté le virus Zika, en pleine expansion en Amérique latine, et souffrant du syndrome neurologique de Guillain-Barré.

« Nous avons confirmé et attribué trois décès au Zika » et « les trois morts ont été précédées du syndrome de Guillain-Barré », a déclaré la directrice de l’Institut national de la Santé (INS), Martha Lucia Ospina, lors d’une conférence de presse. Le virus, encore mal connu, est en effet soupçonné de provoquer cette maladie neurologique pouvant mener à la paralysie définitive.

La Colombie est le deuxième pays, après le Brésil, le plus touché au monde par l’épidémie du virus Zika, transmis par des moustiques, et également soupçonné d’entraîner chez le fœtus une grave malformation congénitale, la microcéphalie, une réduction du périmètre crânien, néfaste au développement intellectuel.

Ce n’est que le début

Mme Ospina, épidémiologiste, a ajouté que « six décès » étaient par ailleurs « à l’étude ». « D’autres cas vont apparaître », a-t-elle averti, soulignant que « le monde se rend compte que le Zika est cause de mortalité.…

Lire Plus =>

Le virus Zika, une urgence de santé publique mondiale selon l’OMS

zika_virusCette qualification de la maladie devrait accélérer l’action internationale contre le virus et la recherche scientifique. Ce virus pourrait déjà être lié à plusieurs milliers de cas de malformations néonatales au Brésil.

Soupçonné de causer des malformations congénitales, le virus Zika constitue «une urgence de santé publique de portée mondiale», a décrété, ce lundi, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Cette qualification de la maladie, recommandée dans la journée par un comité d’experts indépendants, devrait accélérer l’action internationale contre le virus et la recherche scientifique. «Nous devons agir», a affirmé ce lundi la directrice de l’OMS, Margaret Chan, à l’issue d’une réunion exceptionnelle de son comité d’urgence.

La maladie due au virus Zika pourrait déjà être liée à plusieurs milliers de cas de malformations néonatales au Brésil, dont des microcéphalies, une anomalie de la croissance de la boîte crânienne, et des déficiences sévères de la vue. L’organisation le suspecte «fortement», bien que cela ne soit «pas prouvé scientifiquement». «Tous s’accordent sur le besoin urgent de coordonner les efforts internationaux pour poursuivre les investigations et comprendre mieux cette relation», a ajouté la directrice de l’OMS.…

Lire Plus =>

Le virus Zika en cinq questions

Près de 80 % des personnes infectées par le virus Zika ne présentent aucun symptôme.

zika_dengue_chick— Par Soline Roy —

• D’où vient le virus Zika?
Le virus tire son nom d’une forêt ougandaise où il a été identifié pour la première fois en 1947 sur un macaque rhésus, puis l’année suivante chez des moustiques Aedes africanus. Une découverte accidentelle faite dans le cadre d’un réseau de surveillance de la fièvre jaune. La première infection humaine connue date de 1954, au Nigeria.
• Des épidémies ont-elles déjà eu lieu?
Au cours du demi-siècle suivant la découverte du virus Zika, seuls 14 cas d’infections humaines ont été rapportés dans la littérature médicale. Jusqu’à la première épidémie importante, décrite en 2007 sur l’île de Yap (États fédérés de Micronésie, dans le Pacifique) ; des études sérologiques montrent que le virus aurait alors infecté plus de 73 % des habitants âgés de plus de 3 ans, dont une majorité sont restés asymptomatiques. En 2013 et 2014, 28.000 cas ont été rapportés en Polynésie française, soit 11 % de la population (sans compter les cas asymptomatiques), puis une épidémie a été déclarée en Nouvelle-Calédonie, où le virus continue de circuler.…

Lire Plus =>

Zika : épidémie bien partie Martinique et en Guyane!

zika_en_potLes autorités de santé ont annoncé le début de l’épidémie d’infections  dans les départements d’Outre-Mer, ainsi que l’accélération de la circulation du virus en Martinique.

Le ministère de la Santé a annoncé que la Martinique et la Guyane sont touchées par un début d’épidémie d’infections à zika, un virus sans danger dans la majorité des cas, mais suspecté d’être à l’origine de malformations cérébrales chez des nouveau-nés et de provoquer une paralysie progressive chez certains adultes.

Dans un rapport du 15 janvier, les Agences régionales de santé de ces départements ont confirmé 47 cas en Martinique, 15 en Guyane et un unique cas en Guadeloupe ainsi qu’à Saint-Martin. Tous les malades ont contracté le virus sur place, aucun n’ayant voyagé dans les quinze jours précédents le début des signes. Il semblerait que «la circulation virale (soit) en nette augmentation sur le territoire de la Martinique»: le nombre de personnes ayant des symptômes évocateurs est passé de 150 à 460 entre fin décembre et début janvier.…

Lire Plus =>

Après la denghe et le chikungunya, le zika!

zikaAu 29 avril 2015, les autorités brésiliennes rapportaient plus de 6800 personnes touchées par cette nouvelle épidémie qui devrait arriver en Martinique dans les semaines qui viennent, quelques mois tout au plus. Moins dangereux que la dehnghe ou le chikungunya il a la particularité de se transmettre aussi sexuellement et de se manifester par des symptômes difficiles à distinguer de ceux de la denghe!

Lire aussi F-A du 08/06/2015

Le virus Zika (ZIKV) est un arbovirus membre de la famille des Flaviviridae et du genre Flavivirus, responsable de la fièvre Zika. Il tire son nom d’une forêt en Ouganda où il a été identifié pour la première fois en 1947. Répandu dans les régions tropicales d’Asie et d’Afrique, il est responsable en 2007 d’une épidémie sur les îles Yap, en Micronésie, où il infecte près des trois quarts des habitants de l’île. Il est, depuis cet épisode, considéré comme émergent.

Transmis par la piqûre d’un moustique infecté, il peut entraîner un syndrome proche des autres arboviroses, avec fièvre, éruption cutanée, céphalée et douleurs articulaires, spontanément résolutif.…

Lire Plus =>