Tag Archive for AUTM

Quoi de neuf dans le transport  sur le réseau Cacem ?

— Par Manuéla Amble-Potiron, présidente de l’AUTM —

Après   une reprise du trafic  suite à un arrêt de plus de  trois mois  Schœlcher est encore au service minimum .Avec tous les inconvénients d’un tel service : pas de précision sur les horaires, peu de fréquence, faiblesse des  rotations et  surtout une durée d’attente importante. La vie quotidienne des usagers ne cesse de se compliquer.

ou wey ou pa wey !

Il s’agit des lignes gérées maintenant par Martinique Transport, l’Autorité
Délégante depuis la crise.
 
110 La Colline
104 Anse Madame 
110 Rectorat

L’AUTM réclame une véritable information de la part de Martinique transport et une amélioration du service sur ces trois lignes. Nous croyons que c’est possible.

Sur le réseau CFTU ce n’est pas mieux.

Certaines lignes ne fonctionnent pas depuis la reprise, aller savoir pourquoi ? (voir tableau)
Les usagers n’ont aucun renseignement sur  les horaires des lignes le week-end et les jours fériés

Le week-end aucun agent n’est affecté aux renseignements .Des points de vente qui ne sont pas à jour et mal signalés. Conséquence on paie le prix fort 2,50 euros auprès du chauffeur.

Lire Plus =>

Construire un transport de qualité

— Communiqué de la présidente de l’AUTM, Manuéla Amable-Potiron —

Le transport reprend pour la plus grande joie des usagers après une longue absence. 
57 jours sans transport en commun  ont perturbé bon nombre des usagers.

La grève a gêné le quotidien des usagers, compliqué la vie de certains  salariés qui
ont perdu leur emploi,  d’autres leurs bourses, à cause du  non respect de la mise en place du service minimum.
L’ AUTM  exige l’application du service minimum en cas  de grève.

 L’AUTM exige  la fin  d’une multitude de pannes.

AUTM réclame que  maintenance des bus soit  effectuée après cette longue  la période de grève sur le réseau de la Cacem.

Comment en sommes-nous arrivé là ?

Juin 2019 fera 19 ans que la CFTU à pris en main le transport sur le réseau de la Cacem.  
19 ans de galère, 19 ans de souffrance,  19 ans de ras le bol des usagers !

AUTM  regrette  l’inaction de certains élus et maires, et du  Président de la Cacem durant cette longue période de turbulence.

Nous avons un défi à relever : Construire un transport de qualité.

Lire Plus =>

Un conflit qui dure et perdure, est-ce an bon bagay ?

— Comuniqué de l’AUTM —-

Qui a  intérêt à  pourrir la situation et laisser une fois de plus les usagers sans transport. 

Un délégataire refusant la médiation 

Un responsable syndical  dans son rôle de défense  des salariés 

Des chauffeurs de bus faisant jouer leur droit de retrait 

Un gérant de société co traitante  refusant toute discussion et n’assurant pas le service public 

Des autorités qui semblent impuissantes.

Lire Plus =>

Pour un retour des bus dans la CACEM

Samedi 23 février 2019 – 9h  Maison des syndicats

Par l’ AUTM __

Nous pouvons agir

Agissons ensemble nous serons plus fortes et plus forts

Occupation de locaux 

La rue

Le boycott 

Pétitions 

Alertes sur les réseaux sociaux…

Lire Plus =>

CFTU : Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Lettre ouverte au président de la  CFTU
Monsieur Alain ALFRED

Fort de France, le 12 Décembre 2018

Par un accord signé le 20 janvier 2012 entre la Cacem et la CFTU qui prévoit que la CFTU bénéficie d’une délégation de service public (DSP), or à ce jour, elle est dans l’incapacité d’honorer son contrat.
Aujourd’hui, il appartient à l’autorité délégante d’assurer le service public sur son territoire conformément à la loi n° 2007-1224 du 21 Août 2007.
Même en cas de défaillance d’un affrété, le délégataire a obligation de tout mettre en œuvre pour pouvoir au remplacement, soit du personnel soit des transporteurs.
Il doit également s’engager à faire procéder aux réparations courantes, aux visites techniques règlementaires.
Rien de tout cela n’est fait, pourtant Mozaïk nous dit :

 

Monsieur le Président, vous n’êtes pas sans savoir que vous êtes tenu de réaliser différentes enquêtes de qualité permettant d’avoir une meilleure connaissance de la clientèle.

AUTM a réalisé cette enquête que vous pouvez consulter par ce lien. Vous constaterez que ; I pa bon !

Lire Plus =>

Nou ni asé !

NOU NI ASÉ

Depuis quelques jours les bus du sous traitant de la CFTU (Sotravom ) desservant les lignes Schœlcher et Saint-Joseph sont à l’arrêt pour un mouvement social et incidents techniques. Sans remettre en cause les revendications de chacun, il faut  penser continuation et respect du service public. Il est temps d’organiser un véritable service minimum .

Quand ce n’est pas la CFTU, c’est un sous traitant qui prive les usagers du droit à la mobilité.

Après une cessation  d’activité  de 16 jours liée à un « droit de retrait » exercé par les chauffeurs. A nouveau  ils doivent encore et encore subir une nouvelle interruption du service.

C’est intolérable  

La CFTU doit prendre ses responsabilités pour une meilleure gestion des conflits. Pas un mois sans conflits, des pannes techniques privant  les usagers de déplacement.

Tout ceci démontre que l’usager n’est pas au cœur des débats, pourtant une campagne publicitaire sur l’amélioration des centres bourgs est mise en place par les mairies !

L’association des usagers de transport de Martinique demande  à la  direction de la CFTU de prendre des dispositions nécessaires pour un retour sur les lignes manquantes dans les plus brefs délais.

Lire Plus =>

CFTU- Mozaïk : pannes et « droit de retrait »

Droit de retrait : 54 jours – Pannes techniques : 140 jours

14 jours d’exaspération des usagers du transport. La CFTU ne trouve aucune issue à la suite du conflit qui prend des proportions énormes, nous demandons à la direction de faire appel à la médiation. Ca suffit !

Une 3ième semaine dans transport est intolérable et inadmissible !

AUTM a demandé une audience à Martinique Transport et au Maire de Fort de France, nous sommes en attente d’une réponse.

Sans résultat, l’association se mobilisera et appelle tous les usagers et martiniquais à se mobiliser à la maison des syndicats SAMEDI 24 NOVEMBRE à 9h.

Nou ni asé !

Lire Plus =>

Nou ni asé ! Sa nou pé fè pou lé usajé ni an transpo korek ?

Une offre de transport qui ne répond pas aux attentes des usagers. Comment pourrions-nous augmenter la fréquence des bus afin d’améliorer la mobilité pour les usagers ? C’est la préoccupation des citoyens.
Martinique Transport est l’autorité organisatrice de transport et est compétente en matière de transport en commun. AUTM pense qu’un débat public doit avoir lieu sur ce sujet. Ni lontan nou ka atan sa !
Ki manniè nou pé pa ni an transpo ki ka maché ? Pourtant Mozaïk ka di nou : « An nou vansé ansanm » !
La Martinique rêve d’avoir des milliers de voyageurs, alors que le transport en commun c’est un zéro pointé. Les usagers des communes de la Cacem sont en souffrance quotidiennement. NOU NI ASÉ ÉPI ASÉ !
Les usagers réclament un transport en commun à la hauteur de leurs attentes.

Malgré un état des lieux effectué sur la période de mai et de juin, la société Mozaïk n’a toujours pas trouvé de solutions. AUTM souhaite que la CFTU prenne ses responsabilités. Nous pensons qu’il est urgent de solutionner les graves insuffisances du transport en commun de passagers en Martinique.

Lire Plus =>

Pour des transports publics démocratiques et viables!

 — Par Manuéla Amable-Potiron, présidente de l’AUTM — 
Communiqué:

Fonctionnement des Bus après cette longue période de blocage 
Autm et les usagers espéraient après un mois d’immobilisation, de blocage du trafic, un retour à la normale sur toutes les lignes. 4 à 5 lignes ne sont toujours pas desservies alors que la société retenue après l’appel d’offres devait améliorer le trafic sur leurs lignes.

Ce nouveau sous-traitant n’a rien changé sur la fréquence des lignes. C’est pire, il n’y a pas de bus. Les usagers sont fatigués, excédés. Ils n’en peuvent plus et dénoncent ce manque d’organisation récurrent.
L’accord passé avec cette société nouvelle n’est-il pas révélateur que la CFTU n’arrive toujours pas à contrôler ni à résoudre les problèmes de transports sur l’ensemble du réseau CACEM.

Il est donc impératif de revoir le système de transport public, qui ne cadre pas avec l’image d’une Martinique qui bouge, et se veut moderne.

Notre combat reste celui de la mobilité et de lutte contre les inégalités dans le transport, « sé toujou lé pli piti ki ka pran fè.

Lire Plus =>