Psy_choses etc.

L’éducation bientraitante contre la violence

julie_ostan-casimirJulie Ostan-Casimir est
Psychologue clinicienne (Paris, 1978)
Docteur en psychologie de l’enfant et de l’adolescent (Paris, 1983)
Docteur en psychopathologie et psychologie clinique (Toulouse, 2006)

Vient de publier un troisième ouvrage : « L’éducation bientraitante contre la violence »
(K. éditions 2015)

Madinin-art : Pourquoi avoir publié un ouvrage sur l’éducation ?
Julie Ostan-Casimir : Lors de la parution de « Adolescents dans la tourmente, Troubles des conduites et des comportements » (K.Editions, 2013) de nombreuses questions de lecteurs ont porté sur l’éducation. Un entretien avec madame Manin, Présidente du Conseil Général d’alors, a aussi porté sur l’éducation. Par ailleurs de jeunes parents s’interrogent sur leur mode éducationnel. En temps que psychologue, il m’a paru important d’ouvrir le débat, car l’éducation se pose en processus et participe à l’élaboration de la personnalité. Je me suis intéressée pour l’heure à la période des 0-11 ans, me proposant de publier ultérieurement un ouvrage dédié aux adolescents.

Madinin-art : Proposez-vous des recettes ?
Julie Ostan-Casimir : Il ne s’agit surtout pas dans cet ouvrage de donner des recettes, mais simplement de tenter une approche dans le domaine de l’éducation, interrogeant certains concepts et théories dans le champ de la psychologie, pour inviter tout un chacun à la réflexion, pour dégager des pistes que le parent pourra adapter librement.…

Lire Plus =>

Georges Vigarello : «Le plaisir sexuel n’a plus de modèle»

— Par Georges Vigarello, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales —

plaisir_diversL’année 2015 a eu quelque chose d’irrespirable. Nous avons voulu trouver de la légèreté pour démarrer l’année qui vient.

Si on pense immédiatement au sexe quand on parle plaisir, bien d’autres réjouissances gravitent en réalité autour de celui-ci, et n’ont cessé de se diversifier au fil du temps. L’historien Georges Vigarello, spécialiste des représentations du corps et des pratiques corporelles, retrace cette conquête de l’individu, qui s’intéresse davantage à lui-même et cherche à accroître sa sensibilité. Petit tour d’horizon, chronologique, du plaisir.
Au Moyen âge, contrôle et pulsions

«L’Eglise exerce un contrôle considérable sur le plaisir sexuel, dénonçant notamment l’amour excessif qu’un homme peut porter à sa femme. Dangereuse pour l’homme, la passion fait de la chair un piège ou une prison. Le père saint Jérôme peut ainsi écrire : « Adultère est aussi l’amoureux trop ardent de sa femme. » Et si « rien n’est plus infâme que d’aimer son épouse comme une maîtresse », le plaisir ne doit être orienté que vers la fécondation.…

Lire Plus =>

Roland Gori : « Le néolibéralisme détruit les biens communs et le lien social depuis 40 ans »

— Entretien réalisé par Lucie Fougeron de l’Humanité Dimanche —

desaffiliationAprès les attentats de novembre 2015, le psychanalyste et essayiste* revient sur la nature des groupes terroristes et pose les jalons d’une réponse à une crise de civilisation qui suppose de repenser totalement le monde.
HD. De quoi les groupes terroristes qui ont mené notamment les attentats de novembre en France se nourrissent-ils ?
ROLAND GORI*. Ils émergent de la niche écologique d’une crise de civilisation qui s’est développée dès lors que les démocraties libérales ont voulu imposer ce que Pierre Bourdieu a appelé un faux universel, c’est-à-dire une raison du monde qui repose essentiellement sur le droit et les affaires. La prétention de rétablir par la tyrannie et la terreur des valeurs intégristes en matière de religion et de famille correspond à ce que la rationalité, que j’appelle « pratico-formelle » – la raison du droit et celle des affaires –, a laissé de côté : les valeurs traditionnelles de la morale et de la religion.…

Lire Plus =>

Mon toupet

—Par Victor Lina —

face_a_faceA voir passer ce petit oiseau volant en vitesse devant l’immense éléphant d’Afrique bien campé dans la savane, on n’a pas idée de ce que l’on va trouver dans ce recueil qui retranscrit le premier séminaire de Jacques Lacan en 1954.

En fait on ne voit rien passer du tout, c’est une image fixe qui montre l’image floue d’un oiseau incomplètement saisi en plein vol par l’objectif du photographe qui a choisi de régler la vitesse d’obturation à un niveau suffisant pour que se détache toute la majesté de cet éléphant d’allure altière et dont les pavillons sont largement déployés.

Ce que l’on trouve par contre à l’intérieur du recueil est saisissant. Et je me suis laissé aller en pensant au titre de l’album d’Eugène Mona « Face à face ».

Face à face car Lacan évoque un mythe philosophique, il s’agit de celui laborieusement construit par G.W. Friedrich Hegel en ce début du 19ième siècle.…

Lire Plus =>

Les inédits de Frantz Fanon

— Par Michel Herland —

Fanon Inédits« Nous sommes les uns et les autres trop éloignés de soi-même, trop à la dérive dans les choses… c’est au sein des choses, de l’objet que nous nous retrouverons. »[1]

Frantz Fanon, Écrits sur l’aliénation et la liberté. Textes inédits réunis, introduits et présentés par Jean Khalfa et Robert Young, Paris, La Découverte, 2015, 678 p., 26 €.

Tous les Fanoniens, et au-delà tous ceux qui souhaitent mieux connaître le militant exemplaire de la lutte anticoloniale, le « guerrier-silex » de Césaire[2], vont devoir se précipiter sur un ouvrage désormais indispensable. Ce gros recueil présente les diverses facettes de l’œuvre de Fanon, à l’exclusion de l’homme intime : la médecine psychiatrique, la politique et – plus inattendue – la littérature, puisque il fut aussi, pendant ses années d’étudiant, l’auteur de deux pièces de théâtre (L’œil se noie et Les Mains parallèles). Les textes rassemblés dans ces Écrits ne constituent pas toujours des « inédits » au sens strict : une thèse de médecine est « publiée » et a fortiori les actes d’un congrès médical ou des articles d’El Moudjahid.…

Lire Plus =>

De mo kat pawol anlè sa kwéyol ka poté ba nou épi ich nou

— Par George HUYGHUES DES ETAGES – psychologue, auteure d’ouvrages éducatifs – (texte avec son enregistrement sur CD audio, extrait de son livre « A l’écoute de la Martinique ») —

kreyol_la-2Déjapouyonn, kwéyol sé an zouti ki ka sèvi nou pou lyennen épi anlo moun ka palé’y oliron latè : sépa selman Matnik, Gwadloup épi Giyan étila yo ka palé kwéyol, ni plis di 9 milyon moun ka palé kwéyol bokoté nou kon tel Ayti étila kwéyol sé lang ofisyel, Sentlysi, Dominik ki paka palé fwansé. Plilwen nou ni Lareynyion, Moris épi Séchel. Nou ka konpwann ki kwéyol sépa lang an réjyon Lafwans selman, sépa an lang réjyonal sé an lang ki minoritè pis pa ni anpil moun ka palè’y atè Lafwans .

Dézièm bagay : kwéyol sé an lang ki pé pewmet sé timanmay-la apwann dot lang ki ka sanblé sé mo-a ant ‘yo menm mannyè kon’y kontel langlé. Ki donk sa pé fasilité sé timanmay-la pou apwann sé lang tala –

Twazyèm bagay ki pli potalan anko pas sé pou lékilib mantal pèp-nou : kwéyol sé lang zanset-nou, lang manman nou é – ki nou lé ki nou palé – timanmay-nou ka lévé adan’y, ka benyen adan’y dépi yo fèt é sé lang tala ka pôté lespwi zanset nou, valé ek kilti pèp-nou é sé pousa fodwé pa nou kité ‘y mô (é sé pétèt pousa yo lé nou kité’y mô,pou nou blyé pasé-nou, pou nou fonn adan la « mondialisation » épi nou pèd tout nanm-nou, tousa ka fè nou ka santi nouka sanm, nou lyennen, nou soudé antnou).…

Lire Plus =>

Souffrance au travail : évaluation individualisée des performances et tournant gestionnaire

travail_souffranceRetranscription : Isabelle Aubert-Baudron

Christophe Dejours, vous êtes psychiatre, titulaire de la chaire de psychanalyse santé travail au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris, vous êtes responsable de l’équipe psycho-dynamique du travail et de l’action, vos travaux portent donc sur la souffrance au travail, en cause selon vous le tournant gestionnaire des années quatre-vingt, qui a donné une emprise de plus en plus importante à l’évaluation individualisée des performances, au contrat d’objectifs, résultat un collectif atomisé, vous êtes donc parfaitement dans le thème de cette semaine.

Alors tout d’abord, Christophe Dejours, une première question,une question rituelle: à la lumière de vos travaux, dans quelle mesure assiste-t-on, selon vous à une crise du collectif, et à quelles conditions pourrait-on en sortir pour donc refaire l’histoire ?

Christophe Dejours: En une seule réponse ?

France culture : On a trente-cinq minutes.

CD: Oui, je pense que le travail est un bon analyseur de la situation. C’est effectivement dans les dernières décennies que des transformations importantes ont été introduites dans des méthodes d’organisation du travail, et que ces méthodes ont une incidence majeure justement sur la vie du collectif.

Lire Plus =>

Groupe Antillais de Recherche d’Etude et de Formation Psychanalytique (GAREFP)

Programme 2015- 2016

freud_lacan

G.A.R.E.F.P. Membre de l’Inter – Associatif Européen de Psychanalyse
PROGRAMME 2015-2016
Pour tout renseignement et inscription s’adresser à
Mme Josiane DESROSES
Tél. 05 96 96 85 27 ou 06 96 29 41 66
Mme Marie-Line LOUISE-JULIE
Tél. 06 96 36 69 56
Nous vous présentons le programme du G.A.R.E.F.P. pour l’année 2015 – 2016.
Nous vous rappelons que le travail au G.A.R.E.F.P. peut se faire sous différentes modalités.
En tant que membre.
En tant que participant.
Les groupes sont donc ouverts aux cliniciens, psychanalystes ou non, et à toute personne intéressée par la psychanalyse.
Pour les membres, la cotisation est de 35 euros par mois.
Pour les participants, elle est de 20 euros par mois.
Pour le groupe d’analyse des pratiques, la participation est de 20e par personne et par séance.
Toutes nos réunions se tiennent N°82, ancienne route de Schœlcher (cf. panneau Médecin)
Certains groupes de travail débute l’année par une Réunion Inter Groupe destinée à l’ensemble des membres et des participants, dont la visée est de présenter le travail de l’année précédente et d’en débattre.…

Lire Plus =>

Risques psychosociaux au travail. Comment faire face? Quels indicateurs pour les repérer?

Mardi 15/09 de 8h à 16 h. A la Mutualité, bd du Gal De Gaulle. Fort-de-France.

souffrance_au_travail

La souffrance au travail peut sévir partout : dans les entreprises privées, les associations, les Collectivités, les Administrations. Ce fléau nuit au travail et détruit la santé des victimes. Apprendre à en repérer les mécanismes, définir des stratégies de prévention, d’accompagnement des victimes, de remédiation, s’armer pour lutter contre ce mal, c’est l’objectif de ce séminaire. Aux cotés des travailleurs-euses sur ce grave sujet, la CDMT remercie ses partenaires et vous attend.

Sortir de la souffrance au travail

— Par Christophe Dejours —

La discordance s’accroît, en France, entre la souffrance qui continue de s’aggraver dans le monde du travail et le débat qui s’intensifie dans l’espace public cependant que des mouvements de protestation se manifestent de plus en plus bruyamment dans la cité. Cette discordance pose des problèmes sérieux à ceux qui sont préoccupés par l’action en vue d’expérimenter de nouvelles méthodes d’organisation du travail.…

Lire Plus =>

« Resterez-vous sourd à cette détresse humaine qui hurle à nos oreilles… »

— Yolène de Vassoigne, présidente de l’Association Equinoxe ___

le_cri_esquisse-2« Lettre ouverte au Maire de la Ville de Fort-de-France, à tous les élus de la Martinique et au peuple martiniquais

Monsieur le Maire,

J’aurais préféré m’adresser à vous dans de toutes autres circonstances, mais je tiens à vous faire part de mon indignation. Oui je suis indignée par la situation injuste faite à un usager de la psychiatrie que je connais bien puisqu’il fréquente le GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle) de Fort-de-France. Mais aussi à beaucoup d’autres que je connais et que je ne connais pas car ils vivent tous le même enfer du rejet, de l’exclusion et de l’intolérance.

Son cas interpelle particulièrement par le courage qu’il a manifesté ces dernières années dans son combat contre la drogue, par ses efforts colossaux pour s’en sortir. Avec l’aide du GEM il est devenu quelqu’un d’autre, enfin lui-même. Artiste plasticien, nous lui avions accordé une place particulière lors des Journées Portes Ouvertes du GEM en Juin dernier et il eut la fierté de faire l’objet d’un article publié dans le quotidien local (article partagé juste après).…

Lire Plus =>

Lacan sur grand écran

— Par Yann Diener psychanalyste —
trois_souvenirs_de_ma_jeuneDans le film d’Arnaud Desplechin, Trois souvenirs de ma jeunesse, Lacan est présent en filigrane, intégré à la matière même de l’oeuvre.

«Les procès faits ces temps-ci à la psychanalyse sont un mouvement réactionnaire, l’époque est réactionnaire». Ça n’est pas un psychanalyste qui a fait cette déclaration, c’est un cinéaste, en l’occurrence Arnaud Desplechin.
Desplechin affirme que la psychanalyse est pour lui une matière familière. Ce qui se confirme dans son dernier film, Trois souvenirs de ma jeunesse : Jacques Lacan en est un des personnages principaux. Le réalisateur freudophile n’a pas eu besoin de demander à un acteur d’incarner le génial psychanalyste français, d’imiter son phrasé théâtral et de revêtir ses costumes super seventies – difficile d’imiter le Lacan qui crève l’écran dans Télévision, filmé par Benoît Jacquot en 1973 (il y prophétise la montée des exactions déguisées en humanitairerie).

Dans Trois souvenirs de ma jeunesse, Lacan est là en filigrane, intégré à la matière même du film.…

Lire Plus =>

Le plaisir au féminin

Adeline Fleury, ancienne collaboratrice au JDD, fait l’éloge de la jouissance féminine.

jouissance-400La jouissance féminine, « vaste programme » aurait dit le général de Gaulle, qui n’a pas toujours été le « bonnet de nuit » qu’on imagine. Le Petit Éloge que lui consacre Adeline Fleury est un livre courageux (l’auteure s’y expose), argumenté (elle s’y confronte aux grands textes), écrit avec finesse et audace. Elle y avoue avoir attendu ses 35 ans pour découvrir la plénitude sexuelle, cette jouissance à propos de laquelle le philosophe Jean-Luc Nancy écrit : « Jouir, c’est s’échapper à soi-même. » Le point crucial concerne moins le caractère tardif de cette métamorphose que l’émerveillement généré par cette révolution.

Le livre suit un double chemin : 1/Adèle raconte sans détour cet épanouissement, du premier émoi quand la main de « l’homme électrochoc » se pose sur son jean jusqu’aux ardeurs les plus extrêmes ; 2/Adeline s’interroge : d’où vient l’effroi qui peut tenir en lisière la jouissance féminine, et qui fit passer les femmes pour des sorcières, des hystériques, des épileptiques?…

Lire Plus =>

Violence et délinquance des jeunes en Martinique

— Par George Huygues des Étages, psychologue et auteure d’ouvrages éducatifs —
a_lecoute_de_la_martiniqueCi-après, quelques extraits de mon livre « A l’écoute de la Martinique » qui, sans vouloir ni cautionner ni exonérer, peuvent apporter des pistes d’explications aux comportements délictueux de certains jeunes adultes à l’encontre des gendarmes, de la police et même des pompiers, corps de métiers à leurs yeux disqualifiés (« bavures policières », »justice considérée comme injuste ») qui représentent confusément pour eux un Etat, des lois, un ordre, un système (responsables de l’esclavage, du colonialisme, de la gestion néo-coloniale, des « magouilles », du « deux poids deux mesures » et du « filon »-copinage selon eux institutionnalisés, de la « crise »et de leur précarité) qu’ils récusent et contre lesquels ils se rebellent de façon certes maladroite car n’ont à leur disposition ni éducation, ni instruction, ni formation politique, ni projet collectif mobilisateur leur laissant entrevoir une amélioration de leur situation.
« La genèse de la violence des jeunes se trouve peut-être dans cette lucidité nouvelle (et douloureuse dans son impuissance à influer sur la réalité) de cette génération, largement informée par les media des « affaires », des abus et exactions commis par certains adultes détenteurs du pouvoir, de l’autorité, de la notoriété.…

Lire Plus =>

L’ambivalence de la mère

ambivalence-400Qu’est-ce que l’ambivalence ? Qu’est-ce qu’une mère ? Être mère consiste en partie à dissocier les registres du sexuel et du maternel à l’endroit de l’enfant. L’ambivalence maternelle n’est pas un accident de la relation de la mère à l’enfant mais une nécessité structurante dont le manque induit lui-même une pathologie. La démarche clinique ne vise donc pas à « supprimer » l’ambivalence mais à en permettre une certaine reconnaissance, élaboration qui ferait qu’elle s’exerce de façon structurante pour la mère et l’enfant. L’ambivalence s’avérera « négative » ou « positive », ou encore la haine sera destructrice et mortifère, ou vitale et structurante. Cette haine, l’auteur en suppose l’origine du côté de la mère et non du côté de l’enfant. À partir de là, se pose la question de savoir ce qui se noue psychiquement dans la relation d’une mère à son enfant et qui verra cette haine originaire se résoudre soit en haine vitale, c’est-à-dire se symboliser en amour maternel, soit en haine pathologique, c’est-à-dire évoluer dans le registre de l’abandon ou de l’infanticide comme des faits divers tragiques nous le rappellent régulièrement.…

Lire Plus =>

Quand la valeur marchande écrase tout

Il y a un lien direct entre la logique de la globalisation et la souffrance psychique

souffrance_psy—Par Marie-Jean Sauret, psychanalyste —
Comment ne pas se révolter devant les commentaires qui, émission après émission, article après article, affirment que l’austérité sauve l’Europe de la faillite ? Quand bien même cela serait vrai, ne convient-il pas de mentionner le nombre de victimes dont le capitalisme et le capitalisme aggravé par celle-ci sont responsables ? Comment faire confiance en un système qui sait que la principale source de richesse d’une société est sa population, mais qui prélève ses bénéfices ou économise en période difficile sur les besoins fondamentaux que sont la santé, le logement et le travail, et ce, pour enrichir les nantis et les corrompus ? Les affaires d’évasions fiscales légalement organisées à partir du Luxembourg par Jean-Claude Juncker, actuel président de la Commission européenne chargée d’y mettre un terme (!), ou de la quatrième banque mondiale, HSBC, dont le profit warning du 8 février 2007 (relèvement de ses provisions pour créances douteuses (!) sur le marché immobilier américain) devait précipiter la crise, bénéficiaire des politiques européennes et chef d’orchestre de la fraude fiscale, y compris pour des truands, ne nous démentiront pas.…

Lire Plus =>

Le S.M.P.R. vous dit « Merci »

Le Personnel mobilisé du Service Médico-Psychologique Régional de Ducos (Martinique):

Notre tâche depuis 1996 est d’assurer une mission de service public, en prodiguant des soins curatifs et préventifs ; en offrant une aide et un cadre à visée thérapeutique aux personnes incarcérées. Pour ce faire, nous nous sommes formés, avons appris à travailler pour octroyer aux personnes incarcérées, quelles qu’en soient les raisons, la même disponibilité à l’écoute à laquelle tout humain a droit dans cette société.

Merci, d’avoir apporté et d’apporter votre soutien à …

…l’existence d’un service pluridisciplinaire offrant aux personnes détenues : soutien psychologique et cheminement thérapeutique, soins infirmiers et traitements psychiatriques, par la promotion d’une exigence comprenant :
-l’écoute, et le respect de la personne
-des actions en faveur de la prévention et de la responsabilisation
-des actions en faveur de la préparation à la réinsertion à la vie dans notre société

Nous personnels de l’ex-hôpital Colson (Infirmiers, Assistante Sociale, Psychologues) travaillant dans le service du SMPR (Service Médico-Psychologique Régional) déplorons le fait d’avoir, après un préavis de 5 jours, été contraint de nous mettre en grève pour nous faire entendre.…

Lire Plus =>

Les activités du G.A.R.E.F.P.

freud_lacan

Groupe Antillais de Recherche d’Etude et de Formation Psychanalytique

Membre de l’Inter – Associatif Européen de Psychanalyse

Nous vous présentons le programme du G.A.R.E.F.P. pour l’année en cours. Nous vous rappelons que le travail au G.A.R.E.F.P. peut se faire sous différentes modalités.

En tant que membre.

En tant que participant.

Les groupes sont donc ouverts aux cliniciens, psychanalystes ou non, et à toute personne intéressée par la psychanalyse.

Pour les membres, la cotisation est de 35 euros par mois.

Pour les participants, elle est de 20 euros par mois.

Pour le groupe d’analyse des pratiques, la participation est de 20e par personne et par séance.

Toutes nos réunions se tiennent N°82, ancienne route de Schœlcher (cf. panneau Médecin)

Chaque groupe de travail clôture l’année par une Réunion Inter Groupe destinée à l’ensemble des membres et des participants, dont la visée est de présenter le travail de l’année et d’en débattre.

GROUPE CLINIQUE

Face aux exigences administratives qui imposent l’évaluation, le diagnostic des troubles, les cliniciens sont appelés à mettre en œuvre une approche « opératoire » de leur travail clinique.…

Lire Plus =>

Dans les familles recomposées, les beaux-pères ont le blues

— Par Ophélie Ostermann —
parents-3Parmi toutes les figures de la famille recomposée, le beau-père serait le plus enclin à la dépression parentale. C’est ce qu’avance une étude américaine publiée dans la revue Social Work.
Le baby blues est souvent conjugué au féminin et, de manière générale, on met souvent de côté le ressenti des pères. Mais une étude américaine publiée le 5 février sur le site de la revue Social Work rectifie le tir et avance que les papas sont aussi touchés par la dépression parentale et les beaux-pères, encore plus.

L’étude a analysé comment plus de 6000 hommes et femmes vivaient leur parentalité en tant que parent ou beau-parent, vivant avec leurs enfants ou non. Pour les chercheurs, le risque de dépression augmente chez les deux sexes lorsqu’ils ont plusieurs rôles parentaux à tenir, qu’ils sont à la fois parents et beaux-parents. Mais les beaux-pères décrochent la palme du blues, et ce pour trois raisons : ils cumulent un sentiment de culpabilité exacerbé par la cohabitation avec des enfants qui ne sont pas les leurs, un statut indéfinissable qui les conduit à ne jamais vraiment savoir quel rôle adopter et une tendance à ne pas demander d’aide lorsqu’ils en ont besoin.…

Lire Plus =>

Un racisme en Noir(e) et Blanc(he), de Marie-Andrée Ciprut

Avec la collaboration de Franca Ongarelli Loup

m-a_ciprutLa perception du Semblable et de l’Autre différent évolue suivant les époques, influencée par des phénomènes politiques, sociaux, culturels et religieux. Quant au racisme, il sévit partout, pas seulement dans les partis d’extrême droite qui en font commerce. Il persiste en début de XXIe siècle malgré les grands progrès pour l’éradiquer.
Après un bref survol de la mise en esclavage d’Africains pendant quatre siècles aux Antilles, source d’un racisme lié à la couleur de peau, des exemples et des témoignages mettront en lumière ses répercussions et les relations qu’il entretient aujourd’hui avec des catégories telles que les stéréotypes, la xénophobie et la discrimination.
Ici, contrairement aux notes de musique,
une Noire = une Blanche, une Blanche égale une Noire !…
Marie-Andrée Ciprut est psychologue-psychothérapeute, co-fondatrice en 1995 et ancienne responsable clinique de l’association « Pluriels » (Centre de Consultations ethnopsychologiques pour Migrants) à Genève.

Editions Fortuna :

ISBN : 978-2-87591-041-7…

Lire Plus =>

Que l’on cesse de vouloir notre bien!

Pour en finir avec ce qui s’apparente à du cynisme, du mépris ou de l’indifférence d’une administration qui nous veut que du bien…sans avoir pris le soin de nous rencontrer.

smpr

— Par Victor Lina, psychologue clinicien au SMPR et ses collègues de service —

« C’est une institution qui s’appelle American Enterprise Institute et qui, maintenant, a pour fonction essentielle de jauger en termes de coût et de bénéfice toutes les activités publiques, qu’il s’agisse de ces fameux grands programmes sociaux, par exemple, concernant l’éducation, concernant la santé, concernant la ségrégation raciale, que l’administration Kennedy et l’administration Johnson avaient mis au point au cours de la décennie 1960-70. »


Michel FOUCAULT in Naissance de la biopolitique.

  Qui sommes-nous ?

Nous sommes personnels de l’ex-hôpital Colson (Infirmiers, Assistante Sociale, Psychologues) travaillant dans le service du SMPR (Service Médico-Psychologique Régional).

Ce SMPR, comme les 26 autres répartis sur l’ensemble du territoire français, est enclavé au sein d’un établissement pénitentiaire.

Mission de service publique ou ascèse sacerdotale

Notre tâche depuis 1996 est d’assurer une mission de service public, en prodiguant des soins curatifs et préventifs ; en offrant une aide et un cadre à visée thérapeutique aux personnes incarcérées.…

Lire Plus =>

La religion considère la femme comme une entité définitivement inférieure.

— Tribune de Nathalie Rocailleux, psychologue psychanalyste —
religion_&_femmesLa femme que je suis, profondément attachée aux valeurs républicaines, fervente gardienne de la laïcité, psychologue légitimement préoccupée du respect du rythme de chacun, se pose des questions sur la notion de tolérance. Je me pose la question de la légitimité à regarder s’éteindre des consciences au profit d’une certaine idée de Dieu, édictée il y a quatorze siècles par des scribes adroits, n’ayant jamais rencontré ni Jésus, ni Mahomet, encore moins Moïse, Adam, Eve ou la pauvre Lilith.

Et tout à coup, je n’ai plus envie du tout d’être indulgente avec les religions, avec la religion en général, ses textes, ses idéologies, ses dogmes.…

Lire Plus =>

Elsa Cayat et le « divan » de Charlie

— Par Rosa Moussaoui —

elsa_cayatLa psychanalyste tenait une chronique dans l’hebdomadaire. Elle est l’une des douze victimes.
Elle signait depuis plusieurs années la chronique « Charlie Divan ». La psychiatre et psychanalyste Elsa Cayat est la dernière victime dont le nom a été communiqué tard, mercredi soir. « Elsa est peut-être la femme la plus forte que je connaisse, la plus attentive aux autres, la plus chaleureuse. Une femme que j’aime infiniment pour sa liberté d’esprit, son exigence intellectuelle, son extraordinaire gaieté », confie au magazine Elle sa tante, Jacqueline Raoul-Duval. Âgée de cinquante-quatre ans, mère d’une fille, auteure de plusieurs livres sur le couple, le désir, la sexualité, Elsa Cayat passait au crible, deux fois par mois, des faits de société. Son dernier billet s’intitule « Noël, ça fait vraiment chier ». Elle y relate, avec un humour bienveillant, le dialogue avec une patiente exaspérée par le sacro-saint repas familial. Il y est question de père, de parole interdite, d’yeux de poissons, du « lien inconscient qui unit le cœur, la pensée, l’ouïe ».…

Lire Plus =>

« Lacan aux Antilles » de Charles Melman

Soirée de présentation du livre

— Par Victor Lina —
lac_antillesLe jeudi 6 novembre dernier, s’est tenue, à l’Atrium, une première présentation du livre récemment paru : Lacan aux Antilles de Charles MELMAN.
Le commentaire qui va suivre et qui n’engage que son auteur, n’a pas été soumis, avant publication, aux intervenants qui se sont exprimés lors de cette rencontre.
Cette manifestation à l’initiative de L’A.L.I.-Antilles (Association Lacanienne Internationale) a été réalisée avec le concours du G.A.R.E.F.P. (Groupe Antillais de Recherche d’Étude et de Formation Psychanalytique).
La soirée s’est déroulée à partir de l’argumentaire suivant :
L’ouvrage « Lacan aux Antilles » traite de questions qui ont toujours été posées dans notre société, entre autres, la colonisation esclavagiste et le bilinguisme français-créole. Des psychanalystes y proposent une lecture inédite de ces questions.
Les questions abordées : celle du sujet, celle du désir et du devenir homme et femme dans ces sociétés.
Jeanne WILTORD, psychanalyste, qui a présidé cette présentation a situé cet ouvrage dans le contexte d’une histoire.…

Lire Plus =>

Sexe : nos fantasmes observés à la loupe

— Par Jérémie Bazart

fantasmeDans l’Humanité Dimanche : Les fantasmes sexuels « anormaux » existent-ils ? C’est la question à laquelle tentent de répondre des chercheurs canadiens. L’enjeu, établir une norme pour aider à définir une pathologie et surtout éviter de qualifier de « déviants » des « comportements » bien plus communs qu’on ne le pense…

Le 18 mai 2013, vingt ans après la précédente, l’association américaine de psychiatrie (APA) publiait la cinquième édition du « Manuel statistique et diagnostique des troubles mentaux » (DSM 5) (« HD » n° 438). On peut y trouver des tas de choses intéressantes (lire ci-contre), et une partie y est consacrée à la définition des fantasmes atypiques, appelés également paraphilie. Le DSM 5 parle de fantasmes « anormaux », alors que l’Organisation mondiale de la santé parle de fantasmes « inhabituels » pour définir ces paraphilies. Qu’en est-il exactement ? Et qu’est-ce qu’un fantasme sexuel normal ? Le « Journal of Sexual Medicine » a publié le mois dernier les résultats d’une étude canadienne sur la nature des fantasmes sexuels de la population générale, réalisée par des chercheurs de Montréal.…

Lire Plus =>

L’enfant imaginé

Entre souffrerrance et résilience

enfant_imagineUn roman de Martin MAURIOL
Collection : Lettres des Caraïbes
ISBN : 978-2-343-02723-4 • mars 2014 • 484 pages • Prix éditeur : 34 euros
Le jour de la rentrée des classes, Arthur, instituteur et père du petit Rodrigue, le laisse à la porte de son école maternelle et disparaît sans crier gare. L’enfant vit le départ précipité de son père comme un abandon qui le plonge dans une très grande détresse. Il est confié à son arrière-grand-mère paternelle, Man Philomène, qui lui dit tout le mal qu’elle pense de ce père qui a fui pour des raisons troubles et troublantes.
Man Philomène, qui devient mère adoptive de Rodrigue, est une Antillaise d’un âge avancé, qui ne parle que le créole et exige pourtant de son arrière-petit-fils qu’il ne parle que le français, forgeant ainsi, sans le savoir, le destin de son « ti yich », en l’aidant à construire sa résilience et à avancer sur le chemin de l’excellence.…

Lire Plus =>