Archives du Jour:

Yékri n° 12 – octobre 2017

 –– Malika —
Yékri … Yékra ! Comme ce cri poussé par les conteurs au début des contes créoles d’antan lontan pour solliciter l’attention de leurs auditoires, la newsletter Yékri veut attirer l’attention sur la culture créole, sur les talents ultramarins au sens large.
Elle reprend l’objectif de la newsletter Elokans dont elle se veut l’héritière : « représenter une effervescence kréyol en diffusant des informations socio-culturelles liées à l’Outre mer, particulièrement de la Caraïbe et de l’Océan indien. »
(Véronique LAROSE, créatrice de la publication Elokans).
Elle en reprend également les principes :
CONDITIONS de diffusion de vos actualités socioculturelles.
Yékri paraît mensuellement. Ainsi, pour le relais de vos actualités, adressez-moi ces infos un mois avant :
– descriptif complet de l’événement : textes en version WORD de préférence, images en JPG ;
– indications nécessaires : date et horaire, adresse précise de la manifestation, accès-transports, personne(s) à contacter.
– chaque structure, chaque particulier s’exprime en son nom propre.
Pour recevoir Yékri : transmettez-moi votre demande d’inscription par mail mycol5@gmail.com.…

Lire Plus =>

Festival de bande dessinée : Quand la caravelle fait ses bulles  

— par Janine Bailly —

La 5ème Biennale de Bande Dessinée investit La Trinité. Du 12 au 14 octobre, sur la Place Joyeuse, se tiendra le Village de cette manifestation joliment intitulée “La Caravelle fait ses bulles”. Le thème en sera “ Les enfants terribles de la BD”. Par bonheur, pour qui ne pourra prendre la route, un mini “festival off” est aussi offert à Fort-de-France, à l’initiative, entre autres, de la célèbre Kazabul, sise rue Lamartine dans ses nouveaux locaux, et bien connue des amateurs du genre.

En raison d’une rentrée culturelle foyalaise qui une fois encore ouvre grand son éventail d’événements divers et variés, je n’ai personnellement pu assister qu’à une des rencontres offertes, mais qui valait bien son pesant d’or : organisée par la BU du campus de Schœlcher, elle m’a permis de découvrir ou revoir sept auteurs venus répondre à la question de savoir ce que signifie “dessiner (à) la marge”. Des échanges d’une bonne teneur, dans un amphithéâtre surchauffé, n’ont pourtant pas découragé les lycéens venus nombreux du lycée de Saint-Pierre, et dont certains munis de carnets et crayons se sont mis, tout en prêtant une oreille attentive, à fort bien dessiner tout autour de moi.…

Lire Plus =>

 » Santé des femmes et sexisme médical – De quoi parle-t-on? »

Vendredi 13 octobre de 16h a 18h au stade Louis Achille

Dans le cadre des Ateliers du coeur, l’association Coeur et Santé à le plaisir de recevoir L’Union des Femmes de Martinique pour un échange sur le thème
 » Santé des femmes et sexisme médical – De quoi parle-t-on? »
Au stade Louis Achille
2e batiment vers le fond

Participation:
– Adhérent-e-s de coeur et santé: gratuit
– Adhérent-e-s ufm : 3€
– Invité-e-s et grand public : 5€.
Infos : 0696 23 32 83
Nous vous attendons nombreuses et nombreux!

Une nouvelle fois nous contribuons à la connaissance de l’Histoire de Martinique en expliquant l’apport des femmes à cette histoire.
Vouloir parler du rôle des femmes, c’est revisiter l’Histoire autrement.
L’Histoire, et singulièrement l’histoire sociale de notre pays, est faite aussi de ces travailleuses et travailleurs anonymes du quotidien, qui ont marqué leur époque et qui imprègnent encore notre vie d’aujourd’hui.
Les femmes, en tant que groupes sociaux, ont joué un grand rôle dans notre histoire.…

Lire Plus =>

Kimafoutiésa ?

— Par Daniel M. Berté —

Kimafoutiésa !? Koré Kréyol konsa !?
Kèlekeswa kaw fè pou korijé mwen
Man ka’y kontinié kozé Kréyol
Kwatès !? Kisaw kwè !? Kisaw konprann !?
Sakré kalté koumandè kontrolè kiw yé !

Kelkiswa kout-zié
Kisiswa kout-lang
Kelkanswa kout-djòl
Kekswa kout-kankan

Koumansifè !? Kapoté Kréyol konsa !?
Kèlekeswa kaw fè pou kontré mwen
Man ka’y kontinié kozé Kréyol
Keskiya !? Kisaw konprann !? Kisaw kwè !?
Sakré kalté kolokoto kriyonnè kiw yé !

Kelkiswa kout-règ
Kisiswa kout-lienn
Kelkanswa kout-baton
Kekswa kout Dirandal

Kimafoutiésa !? Kasé Kréyol konsa !?
Kèlekeswa kaw fè pou kadré mwen
Man ka’y kontinié kozé Kréyol
Kisa ki ni !? Kisaw kwè !? Kisaw konprann !?
Sakré kalté konparézon krititjè kiw yé !

Kelkiswa karès
Kisiswa kalen
Kelkanswa koulé
Kekswa koultans…

Lire Plus =>

10 octobre : journée internationale contre la peine de mort

La peine de mort est une pratique discriminatoire, souvent utilisée contre les personnes les plus vulnérables et doit être abolie.
L’utilisation de la peine de mort est inextricablement liée à la pauvreté. Les inégalités sociales et économiques nuisent à l’accès à la justice des personnes condamnées à mort, et ce pour plusieurs raisons : l’accusé dans une telle situation d’inégalité manque souvent de ressources (sociales, économiques, culturelles mais aussi de pouvoir) pour se défendre et sera le plus souvent marginalisé en raison de son statut social.

Pauvreté et peine de mort : éclairages et témoignages
[…] Dans un reportage en Bielorussie, Tamara Sialun, dont le fils a été condamné à mort, témoigne des grandes difficultés qu’elle a rencontrées, accompagnée d’Andrei Paluda (coordinateur de la campagne Défenseurs des droits de l’homme contre la peine de mort ménée par Viasna).La peine de mort en pratique

• 104 pays ont aboli la peine de mort pour tous les crimes ;
• 7 pays ont aboli la peine de mort pour les crimes ordinaires ;
• 30 pays sont abolitionnistes en pratique ;
• 57 pays sont rétentionnistes ;
• 23 pays ont procédé à des exécutions en 2016 ;
• Les 5 pays qui ont le plus exécuté au monde en 2016 sont : la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Irak et le Pakistan.…

Lire Plus =>

40 ans de lutte contre la peine de mort

— Par Amnesty International —
Des années de lutte pour mettre fin aux exécutions à travers le monde. Retour sur un combat qui n’est pas encore terminé.

En 1977, nous lancions notre combat en organisant une conférence qui s’est conclue par l’adoption de la Déclaration de Stockholm, texte fondateur pour l’abolition universelle de la peine de mort.

A cette époque, seuls 16 pays avaient totalement aboli la peine de mort.

Aujourd’hui, grâce à votre mobilisation, 141 pays, soit plus des deux tiers des pays du monde entier, ont aboli la peine de mort. Des progrès énormes et mesurables continuent d’être faits même si un dernier tiers des pays reste à convaincre
Un combat ininterrompu

Dès le début, nous avons effectué un travail de suivi des condamnations à mort individuelles et des exécutions. En 1979, nous commencions à publier des statistiques annuelles.

Nous avons milité sans relâche sur des cas emblématiques qui ont clairement mis en évidence la nature injuste de la peine de mort, à l’instar de Troy Davis, un jeune afro-américain condamné à mort dans l’État de Géorgie, exécuté en 2011.…

Lire Plus =>

Formation d’iconographe Communication visuelle

Pour une meilleure compréhension, utilisation, classification et commercialisation des images photographiques
(Formation intensive sur deux jours)
avec Joëlle Ferly
Dates de la formation pour l’année 2017. Places limitées!
Réservation obligatoire

Ojectif: Le participant est formé au métier d’iconographe (éditeur d’images) en confrontant son oeil à des exercices très pratiques lui permettant d’acquérir les
connaissances et outils de travail nécessaires pour manager des projets professionnels et personnels relatifs à l’image photographique. Des tests d’esprit critique sont mis en place: ils permettent d’élargir sa compréhension des intentions des interlocuteurs et délivrer des visuels pertinents.
Que vous soyez photographe professionnel(le), graphiste, chargé(e) de communication, en besoin de réaliser votre site Internet, ou en recherche d’une nouvelle orientation, cette
formation vous permettra de mieux comprendre les enjeux de l’utilisation des images photographiques ainsi que de maîtriser les règles de négociation, de sélection, de publication et surtout de gestion des droits des images.
Vous recevrez également des informations sur les codes de conduite à suivre envers les images de personnes (mannequins professionnels ou non), de monuments, de documents, de certains objets et animaux régis par des lois spécifiques.…

Lire Plus =>

Face aux Etats généraux de l’alimentation

— Par Gérard Le Puill, Journaliste et auteur —

Le réseau Syrpa des « agri-communicants » a donné semaine dernière à Paris son analyse sur le premier mois des débats qui se sont tenus au sein des ateliers mis en place dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation.
La seconde phase a débuté le 2 octobre tandis que le président Macron doit s’exprimer sur le sujet le mercredi 11. Les ateliers 5 et 7 étaient les lieux de débats les plus attendus en septembre. Il s’agissait pour le premier de « rendre les prix d’achat des produits agricoles plus rémunérateurs pour les agriculteurs ». Encore faut-il pour cela convaincre les enseignes de la distribution et leurs centrales d’achat de payer le juste prix d’où le rôle de l’atelier 7 dans lequel on débattait pour « améliorer les relations commerciales et contractuelles entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs ».

Scrutant ce qui s’est dit sur le sujet via internet et dans les journaux durant ce mois d’échanges dans les salons feutrés du ministère de l’Agriculture, le réseau Syrpa a compté 50.000 mentions sur internet, ce qui est relativement faible.…

Lire Plus =>

8 octobre : c’était la fête des comédiens et des gens des métiers du théâtre et spectacle vivant

Une bonne quinzaine de comédiens, humoristes, conteurs, techniciens et gens des métiers du Théâtre et du spectacle vivant, se sont retrouvés après la belle messe du Père Vilsaint ce dimanche 8 octobre 2017 à l’église de St Christophe à Fort-de-France. C’est à l’initiative de Nestor Mijéré (Trio Téat) et de José Alpha (Téatlari), que les poètes, dramaturges, écrivains, conteurs, chanteurs, musiciens, dramaturges, marionnettistes, photographes, danseurs, chorégraphes, comiques et performeurs martiniquais ont rendu hommage à Jocelyn Régina (le guerrier du Verbe) et à la doyenne des comédiens martiniquais Yva Gaubron (Vieillir, c’est chiant ? . Ils étaient pour la circonstance entourés des humoristes et comédiens de Grezegreze, Trio téat, Téatlari, Soley, Kay man fouch, Bokodji … Depuis 1983, cette manifestation se pose dans une commune, un quartier, une institution (hopital, centre pénitentiaire, collectivité, parvis d’église …) ou dans les transports publics pour partager avec les publics des émotions, des situations et des joies simples. Ste Pélagie offre également l’opportunité d’affirmer l’unité des artistes du spectacle vivant face aux incompréhensions et à l’isolement.…

Lire Plus =>

 » La rumeur des rives » de Dominique Deblaine

Un roman maritime, au large des Antilles.
Une femme puissante à la barre de son voilier tente d’échapper à son destin, au drame.
L’appel du large comme celui de la liberté, de la sagesse, quel qu’en soit le coût…

« On sait qu’en mer le vent n’est rien, le danger vient des vagues. Une de mes navigations dans la Caraïbe ne s’était pas bien passée et c’était de ma faute. Malgré une météo très peu favorable, j’avais levé l’ancre en début d’après-midi, confiante en ma bonne étoile. Le coup de vent annoncé se transforma en fort coup de vent avec l’anémomètre, mais j’essayais de respirer calmement, de rester concentrée sur la mer.
Le vent sifflait dans les haubans, Epicure grinçait, son étrave s’enfonçait dans les vagues en faisant naître un fleuve dans le cockpit et une équipée répandit son contenu dans le carré. Je gardais le cap, la nouvelle têtière de grand-voile tenait bien, mais empannant sans le vouloir, le bôme rasa ma tête, le brusque mouvement d’Epicure me projeta sur bâbord… »

Lire aussi : « Paroles d’une île vagabonde » de Dominique Deblaine

« Le Raconteur » de Dominique Deblaine

Dominique Deblaine est née en Guadeloupe.…

Lire Plus =>

« De plus belle » de Anne-Gaëlle Daval

Séance « Spécial Octobre Rose » – En collaboration avec le Projet Amazones

Mardi 10 octobre à 19h30. VO à Madiana.

– France – 1h38 – 2017
Avec Florence Foresti, Mathieu Kassovitz, Nicole Garcia
Genre Comédie dramatique
Nationalité: française

Synopsis:
Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde…
C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire.
Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…

La presse en parle :

Lire Plus =>

Université populaire de « Yo té pou nou sé »

Et voilà … Une onzième saison !
En cette année de dixième anniversaire,  » Lékol a Nou Sé « , université populaire de  » Yo Té Pou Nou Sé  » poursuit sa route, imperturbablement. Connaître, encore et encore. Se connaître …
 » AN POT A ON DOT DIS LANNÉ … ?  »
Au seuil d’une nouvelle décennie … ?
Con ance, sérénité, ténacité. Tels étaient les mots introductifs de notre dixième saison, reflets de cette longue quête de nous-mêmes, à nous abreuver de l’écoulement fécond du Temps en explorant de nouveaux champs de connaissance.
Des mots toujours vrais, qui à l’orée de cette nouvelle saison annoncent, pleins de générosité, une nouvelle décennie.

 » GADÉ NOU AVÈ ZYÉ AN NOU … « 
POUR UNE PENSÉE DE SOI

Et comme d’habitude nous rappeler les objectifs de  » Lékol a Nou Sé  » énoncés lors de la première saison :  » se débarrasser des oripeaux du mimétisme, se libérer des entraves de la peur et concevoir l’univers à la lumière de notre expérience singulière … afin de produire une pensée nous permettant de porter en n sur nous-mêmes et le reste du monde, notre regard de peuple caribéen « .…

Lire Plus =>